Phormium tenax ‘Purpureum’ – lin de Nouvelle-Zélande pourpre

Phormium tenax ‘Purpureum’ – lin de Nouvelle-Zélande pourpre

Habillez vos massifs de pourpre avec le lin de Nouvelle-Zélande pourpre, Phormium tenax ‘Purpureum’. Un feuillage magnifique, solide et vigoureux.

12.00

En stock

En stock

Le lin de Nouvelle-Zélande pourpre, Phormium tenax ‘Purpureum’ est une grande variété. Solide et fiable, il a bien des emplois au jardin.

Phormium tenax ‘Purpureum’, le grand brun

Cette variété se distingue des autres lins de Nouvelle-Zélande par sa couleur pourpre, son port et son développement. C’est le seul phormium pourpre à posséder des feuilles pourpres et érigées aussi hautes (1,50 m à 1,80 m, voire plus). Pour former une haie qui ne devient pas trop haute ou qui résiste à presque toutes les intempéries, cette variété est parfaite.

Résistance au froid du lin de Nouvelle-Zélande pourpre

Phormium tenax ‘Purpureum’ tient une place intermédiaire pour ce qui est de la rusticité. Ce n’est pas le plus résistant au froid mais il tiendra sans problème jusqu’à -10/-12°C. Plus la souche est vieille et plus il résiste car il accumule lui-même sa propre protection.

Le 3ème du trio avec Phormium tenax ‘Purpureum’

Le lin de Nouvelle-Zélande, Phormium tenax, est une espèce de grand développement puisque ses feuilles peuvent atteindre 2 m. Il se décline en forme verte, à feuilles plus ou moins larges, en une forme panachée et une à feuilles pourpres. La forme verte est la plus résistante au froid, suivie par la forme pourpre et enfin, la forme panachée*. Ces trois-là forment un ensemble qui marche dans presque toutes les configurations. Nous déconseillons toutefois de planter un alignement de ces trois variétés en les alternant. Cet effet de rayures peut lasser et surtout, ne tient que si les trois variétés ont la même vigueur et le même développement. Or les trois formes de Phormium tenax ne se développent pas tout à fait de la même façon. La forme pourpre semble un petit peu plus droite, avec des feulles plutôt obliques alors que la forme verte est plus souple, un peu plus retombante. Mais les mélanger, par trois par exemple, réussit à tous les coups.

On notera enfin que ce phormium tenax pourpre est excellent pour constituer une haie sur une terrasse, en particulier en ville. Il ne craint pas la pollution, les particules fines, ni le regard des voisins, qu’il cache de façon élégante et efficace.

* Pour être exact, il existe quelques autres formes panachées comme ‘Veitchianum’, mais peu vigoureuses, difficile à multiplier et donc pratiquement jamais proposées dans le commerce. Nous ne désespérons pas d’arriver à suffisamment les propager un jour…

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver le lin de Nouvelle-Zélande pourpre, Phormium tenax ‘Purpureum’

Taille adulte : jusqu’à 1,80 m voire 2 m, selon les conditions, souvent entre 1,50 m et 1,80 m.

Exposition : plein soleil.

Sol : riche, même pas spécialement bien drainé, mais riche et pas trop sec, même en été.

Plantation : possible toute l’année en climat doux et au bord de la mer. Ailleurs, à tenter de mars à septembre.

Adore… les fossés et lieux qui retiennent un peu l’eau de pluie après un orage. Il semble que ce phormium soit un bon soldat pour les situations ingrates comme les fossés qui se remplissent à la première ondée, les jardins de pluie, etc.

Déteste… les terres sèches et pauvres, comme les sols sableux. Il y périclite et n’atteint pas le développement normal.

Le truc pour le réussir : installez-le en ajoutant du compost mûr mais as de fumier frais au trou de plantation. N’ajoutez jamais de gravier au fond du trou.

Espacement : 1,10 m.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer