Eryngium pandanifolium – panicaut à feuilles de pandanus

Eryngium pandanifolium – panicaut à feuilles de pandanus

Mettez du gigantisme au jardin avec Eryngium pandanifolium, le panicaut géant à feuilles de pandanus. Énorme !

14.00

En stock

En stock

Plus d’informations sur Eryngium pandanifolium, le panicaut à feuilles de pandanus

 

Eryngium pandanifolium, le panicaut à feuilles de pandanus, est un panicaut géant. Imaginez qu’en fleurs, il peut atteindre 2,50 m avec une tige de 10 cm de diamètre à la base. Il n’a rien à envier à un agave !

Un feuillage XXL pour Eryngium pandanifolium

Le panicaut géant forme des rosettes de feuilles d’un vert bleuté assez lumineux, pourvues de petites dents sur le côté. Elles ne sont pas dures comme celles d’un agave mais elles ne sont pas non plus faites pour s’y frotter. Ces feuilles atteignent 1 m de long voire 1,50 m. Au bout de trois ans environ, la rosette principale fleurit, en un axe qui se divise plusieurs fois. Le tout dépasse facilement 2 m de haut.

Après la floraison, la rosette qui a fleuri dépérit mais laisse apparaître une couronne de rejets. Ils fleuriront à leur tour deux à trois ans après. Avec ce développement, un seul pied d’Eryngium pandanifolium se transforme en une masse imposante en moins de 5 ans. Le tout peut alors porter jusqu’à 10 hampes florales en même temps. Une fois fanée, la hampe sèche et décore pendant de long mois. La plante ne se ressème qu’exceptionnellement (nous l’avons observé une seule fois en plus de 20 ans).

Le panicaut géant, pas pour le sec

S’il y a bien une chose qui fait la différence entre Eryngium pandanifolium et les agaves, c’est bien l’humidité du sol. Ce panicaut aime les sols mal drainés et ne supporte pas la sécheresse. C’est typiquement une plante de marais ou de fossé frais. Il demande en revanche le plein soleil.

Résistance au froid d’Eryngium pandanifolium

Venu d’Amérique du Sud et plus particulièrement du sud du Brésil, région riche en très belles exotiques, cette plante n’est pas super rustique. Le panicaut à feuilles de pandanus est donc un peu frileux. Lorsque le thermomètre s’aventure en dessous de -8 °C, il peut commencer à souffrir. Les vieilles touffes, qui accumulent un feuillage abondant, se protègent seules, à la façon de l’herbe de la pampa. Mais les jeunes plants sont plus vulnérables. La plante vient bien en pot mais son développement sera un peu plus lent et un peu plus petit (l’inflorescence montera quand même entre 1,50 m et 2 m).

Petite histoire botanique (on ne fait pas que vous vendre des plantes, nous) : Eryngium pandanifolium fait partie des rares plantes cultivables sous nos latitudes et qui forme des phytotelmes, c’est-à-dire des réserves d’eau à l’aisselle des feuilles. Habituellement, cette faculté est réservée aux broméliacées et aux plantes carnivores portant des urnes. Ces petites réserves d’eau sèchent en été et il n’y a donc pas de risque d’y voir des moustiques. Au Brésil, c’est une autre affaire…

 

Note botanique : Eryngium pandanifolium est une espèce qui est affublée de noms erronés dans le commerce. On la vend parfois sous le nom d’Eryngium eburneum, qui est une autre espèce, plus petite. Eryngium decaisneanum est un synonyme d’Eryngium pandanifolium.

 

 

bandeau_separateur

 

Comment cultiver le panicaut à feuilles de pandanus, Eryngium pandanifolium

Taille adulte : 1,50 m en feuilles, plus de 2 en fleurs. On vous aura prévenu.

Exposition : soleil. Supporte un peu d’ombre, mais en climat chaud.

Sol : frai, riche, voire humide.

Plantation : toute l’année en climat doux et bord de mer, mars-avril à septembre en climat frais.

Adore… les bords de fossés, où la plante vit dans la nature. Quelques pieds peuvent s’échapper et nous déconseillons d’installer cette plante à proximité de cours d’eau non captifs (fleuves, ruisseaux, rivières).

Déteste… les coteaux secs et arides. Qui serait assez stupide pour commettre une erreur aussi grossière ? Nous, et on n’a pas recommencé, on a compris notre bévue devant le plant qui déclinait année après année…

Le truc pour le réussir : installez Eryngium pandanifolium en compagnie de plantes XXL comme le pétasite géant, des phormiums et autres amateurs de terrain frais. La plante aime la plantation sur toile de paillage (pas joli, mais efficace). Apportez un peu d’engrais pour gazon en fin d’hiver en sol pauvre (remblais inertes par exemple).

Espacement : 2 m.