Dryopteris atrata – dryoptéride noir

Dryopteris atrata – dryoptéride noir

Mariez le vert et le noir grâce à Dryopteris atrata, le dryoptéride noir. Une fougère élégante, vigoureuse, facile. Mais trop peu connue.

15.00

Poids 2.3 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Dryopteris atrata, le dryoptéride noir, est une élégante fougère, bien résistante au froid. Elle est aussi appelée fougère trompe d’éléphant.

Noir, c’est pas si noir, chez le dryoptéride noir

Cette espèce de fougère n’a de noir que les petites écailles qui parcourent les nervures, au revers des feuilles. Lorsque la plante déploie ses frondes, elle est ainsi couverte de sorte de longs poils noirs, ce qui lui donne un peu un look de trompe d’éléphant, d’où son nom. Les écailles noires persistent sur la plante mais comme la fronde se déploie, elle montre sa face supérieure, sans écailles, et c’est donc une rosette claire et régulière de frondes que l’on voit durant la belle saison.

Rosettes régulières pour Dryopteris atrata

La forme des frondes du dryoptéride noir est classique pour une fougère, mais les frondes elles-mêmes sont toujours bien ordonnées. Cela donne un peu à la plante un look de Cycas, mais la comparaison s’arrête là. Les cycas ont des feuilles coriaces et leur résistance au gel est quand même limitée. Le dryoptéride noir garde toute la grâce et la légèreté d’une fougère.

Au jardin, ce sera une bonne plante pour animer un sous-bois à l’abri de grands arbustes, donner du volume à une composition en pot (en extérieur, toujours), faire tapisserie dans un petit coin zen, etc. Elle sera bien en compagnie de sélaginelles, d’autres fougères, de bégonias de jardin et bien d’autres.

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Dryopteris atrata, le dryoptéride noir

 

Taille adulte : jusqu’à 1 m de hauteur, souvent pas plus de 60 à 80 cm, mais toujours 1 m de large : la rosette est ouverte.

Exposition : ombre ou mi-ombre. Supporte un peu de soleil le matin, mais pas plus.

Sol : riche en humus, même un peu argileux. Supporte le calcaire si la terre est enrichie en matière organique (compost mûr par exemple).

Plantation : possible toute l’année.

Adore… un paillis d’écorces qui se décomposera à son pied. Les feuilles mortes lui font aussi un bon effet.

Déteste… la sécheresse et le plein soleil. Originaire de Taïwan, cette plante n’est pas faite pour copiner avec les agaves… Quoique !

Le truc pour le réussir : installez la plante dans n trou enrichi avec du compost du jardin ou un terreau de plantation. Garnissez le pied avec des feuilles mortes ou des écorces (de feuillus si possible, sinon des écorces de pin).

Espacement : 1 m.

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer