Iris confusa – iris bambou

Iris confusa – iris bambou

On dirait un bambou, on dirait un palmier, mais c’est un iris ! Pour climats doux ou patios. En savoir plus.

 

12.00

Poids 4.00 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

Rupture de stock

Rupture de stock

En savoir plus sur Iris confusa

L’iris bambou, un iris qui se prend pour un bambou, pourquoi pas ? Nous avons bien des palmiers qui se prennent pour des bambous ! Cet iris-là est un peu particulier et dans un jardin exotique, il fera merveille.

Iris confusa, l’iris bambou haut perché

Iris confusa forme un éventail de feuilles d’un vert clair. Brillantes et bien rangées, ses feuilles dessinent un éventail dont les extrémités retombent légèrement. Petit à petit, chaque éventail grimpe sur une tige cannelée faisant penser à un petit bambou, pour se percher jusqu’à 50 cm de hauteur environ. Avec le feuillage, la plante peut atteindre près d’un mètre de hauteur. La plante se propage par rejets, qui naissent en plus ou moins grandes quantités selon les conditions. Lorsque la plante s’est un peu étoffée, elle fait penser à un petit palmier, l’éventail de feuilles au bout d’une tige faisant penser aux feuilles d’un palmier, comme celles du palmier à aiguilles, par exemple.

Et comment fleurit cet iris ?

Iris confusa a une fleur typique d’iris… mais pas du genre que l’on voit dans tous les jardins (celles qui appartiennent à l’iris à barbes). Iris confusa porte des petites fleurs bleu ciel, assez plates, comme une étoile à 6 branches. Si les fleurs en elles-mêmes sont plus petites que celles des iris classiques de jardin, elles n’en sont pas moins voyantes, car portées par des tiges fines, au-dessus du feuillage. De plus, elles se renouvellent pendant un temps plus long, puisque la plante fleurit trois semaines durant. Et cerise sur le gâteau, ces fleurs exhalent un parfum de vanille.

L’iris-bambou, pour l’ombre

Comme les palmiers-bambous avec lesquels il forme un duo épatant, Iris confusa n‘aime pas le plein soleil. Il supporte une forte luminosité, comme au pied d’un mur de couleur claire, mais ne tolère pas le soleil direct, surtout en pleine journée en été. Réservez-le aux ambiances moites et ombragées, là où les fougères, les sélaginelles et d’autres feuillages délicats s’épanouissent. Dans les patios et les jardins clos de murs, cet iris est épatant.

Car c’est son point faible, il n’est pas d’une grande rusticité : -7 à -8°C marquent la limite de sa résistance. En ville, il tiendra sans problème mais dans les jardins exposés, il faudra le rentrer dans un endroit à l’abri du gel, ou sauvegarder un rejet si la souche venait à souffrir de l’hiver. C’est un iris que l’on peut de toute façon garder comme une plante d’intérieur (dans un intérieur frais, tout de même). Il est d’ailleurs très utilisé par le botaniste Patrick Blanc dans ses murs végétaux.

 

bandeau_separateur

Comment cultiver l’iris bambou, Iris confusa

Taille adulte 1 m, souvent un peu moins, autant en largeur

Exposition Ombre ou mi-ombre

Sol Typique de sous-bois : riche en humus, assez léger.

Plantation Toute l’année en climat doux

Adore… Les ambiances moites et l’humus, par-dessus tout

Déteste… Le plein soleil, qui brûle ses feuilles et lui donnent un teint jaunâtre.

Le truc pour le réussir : garnissez le pied d’une litière de feuilles à moitié décomposées, dans laquelle il proliférera. En automne, couvrez bien le pied afin de protéger la souche du froid, dans les régions où le thermomètre descend en dessous de -5°C.

Espacement 80 cm..

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer