Palmier Doum bleu - Chamaerops humilis 'Cerifera'

Chamaerops ‘Cerifera’, un petit palmier bleu, facile et sans souci, qui a en plus le mérite d’être très abordable… En savoir plus.

Intérêt :

couleur bleutée,feuillage graphique,résistance à la sécheresse

Taille de la plante expédiée :

variable selon taille sélectionnée

Type de plante :

arbuste à feuilles persistantes

9.0045.00

Effacer

Le palmier doum bleu, Chamaerops humilis Cerifera, fait partie des palmiers classiques et parmi les plus résistants au froid.

Le palmier doum bleu, un petit tout mimi

Le palmier doum bleu est une variante particulièrement bleutée du palmier doum classique, dont nous proposons aussi des variantes. Le palmier doum bleu a un port plus gracile, des palmes dont les segments sont plus doux mais les pétioles sont un peu plus épineux. Cette forme est aussi plus menue que le palmier doum classique puisque son tronc ne dépasse pas souvent 1,50 m de haut, se cantonnant longtemps en dessous du mètre. Son port est très graphique, comme les formes argentées de ce palmier. Les sujets fructifient assez jeune, donnant de petites dattes. Une fois bien installé, il endure la chaleur la plus cuisante comme les courants d’air.

Rusticité de Chamaerops humilis Cerifera

La variété ‘Cerifera’ est autant réputée pour sa couleur que pour sa résistance au froid. Nous l’avons testée jusqu’à -15°C en Ile de France (moyennant protection).  Bref, c’est un petit palmier sans souci, capable de tenir dans des situations où d’autres renonceraient. Et en pot, il peut vivre des dizaines d’années…

Comment cultiver le palmier doum bleu, Chamaerops ‘Cerifera’

Taille adulte
1,5 m, avec les palmes, pour 90 cm de large environ.

Exposition
soleil, tolère l’ombre lumineuse mais pas l’ombre dense

Sol
tout sol lui convient : calcaire, caillouteux, peu lui importe ! Mais il faudra quand même que ce soit un minimum drainé…

Plantation
mars à septembre en climat rude, toute l’année en climat doux.

Adore…
les terres riches, légères et moites en été : autant dire que comme tout cela n’est pas courant dans les jardins, ce palmier fera avec ce qu’on lui donnera. Non mais !

Déteste…
l’ombre dense et très sèche, où il ne pousse pas.

Le truc pour le réussir
apportez-lui un arrosage régulier en été et n’hésitez pas à lui donner un petit coup de fouet à coup d’engrais pour gazon au printemps (en avril-mai). Ne fertilisez pas après le 15 août.

Espacement
1,50 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer