Palmier nain du Mexique – Chamaedorea radicalis

Le palmier nain du Mexique est vraiment différent et ressemble plus à une fougère. Idéal pour l’ombre et les patios. En savoir plus.

Intérêt :

port de bambou,port graphique

Taille de la plante expédiée :

variable selon taille sélectionnée

Type de plante :

arbuste à feuilles persistantes

11.0035.00

Effacer

Chez les palmiers, on trouve de tout et celui-ci est un peu à part. Notre souche de palmier nain du Mexique forme une tige qui ne dépassera guère 80 cm de haut à l’âge adulte, comme une sorte de bambou couronné de feuilles de fougères… Bref, un peu comme une fougère arborescente ! Il ne faut pas le confondre avec le palmier-bambou, au port différent.

Le palmier aux airs de fougère

Pendant des années, Chamaedorea radicalis aura davantage l’allure d’une plante vivace formant une rosette de belles feuilles vert foncé. En été, il forme une hampe florale très droite, comme une canne à pêche portant comme des brins de mimosa. Les plants femelles forment une infrutescence (une fructification, si vous préférez) qui fait penser à un collier de perles de corail.

Chamaedorea radicalis, pour l’ombre

Ce palmier craint le soleil et réclame le couvert d’une végétation plus haute que lui pour bien pousser. Il peut alors rester en place pendant des années, sans soins. Là où il se plaît, il se ressème, sans envahir. Enfin, du côté de la résistance au froid c’est une espèce intéressante, puisque Chamaedorea radicalis  résiste jusqu’à -10°C. Le feuillage tient jusqu’à -4°C, les feuilles grillant en dessous mais repartant dès le printemps venu. Pour des jardins de patio en ville, en dehors des régions à hiver doux, c’est une espèce de choix. Pour une véranda, un hall peu éclairé et mal chauffé, il est tout simplement parfait…

Découvrez-en plus sur les palmiers de ce genre en lisant l’article qui leur est consacré.

Comment cultiver Chamaedorea radicalis, le palmier nain du Mexique

Taille adulte
1,40 m (avec stipe de 80 cm)

Exposition
ombre ou mi-ombre

Sol
humifère, avec toujours un peu de fraîcheur, mais pas détrempé.

Plantation
mars à septembre, toute l’année en pot (à protéger du gel dans ce cas)

Adore…
la tranquillité. Malgré sa petite taille et son port herbacé durant de longues années, c’est un palmier lent qui n’aime pas être dérangé.

Déteste…
Le plein soleil, qui le brûle à coup sûr en quelques heures, surtout en été.

Le truc pour le réussir
Garnissez le pied de feuilles mortes à décomposition rapide, qui le nourriront et le protègeront du même coup. et accompagnez-le de plantes de sous-bois !

Espacement
1,2 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer