Rhapis excelsa – palmier bambou

Rhapis excelsa – palmier bambou

Osez l’hybride entre le palmier et le bambou avec Rhapis excelsa, le palmier bambou. Une espèce élégante et solide pour l’intérieur. En savoir plus.

18.00

Poids 3 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Rhapis excelsa, le palmier bambou, se comporte vraiment comme un bambou mais n’a pas l’aspect de bambou, contrairement à d’autres palmiers tels que Chamaedorea microspadix. Rhapis excelsa est essentiellement un palmier d’intérieur ou de climat très, très doux.

Rhapis excelsa, le bambou qui trace sa route

Le premier signe de ce palmier est son port en touffe, faite de tiges couvertes de fibres et montant jusqu’à 2 m. Il drageonne en lançant des rhizomes qui peuvent s’étendre jusqu’à 2 m et plus, mais la touffe grandit petit à petit. Rien à voir donc avec les bambous qui tracent parfois à plus de 5 m du dernier endroit où on les a vus. Le feuillage de Rhapis excelsa n’est pas sans faire penser à celui du Trachycarpus. D’ailleurs, il fut un temps où Rhapis excelsa était appelé Trachycarpus excelsus, ce qui n’arrange rien pour ceux qui appellent toujours “Chamaerops excelsa” le simple palmier chanvre (le trachycarpus qu’on voit partout, et que nous ne produisons pas, soit dit en passant).

Pas de froid pour Rhapis excelsa

Le palmier bambou n’est pas un grand courageux : à -5°C, il a déjà bien montré qu’il n’était pas fait pour ce genre de situation. La souche souterraine peut résister jusqu’à des températures inférieures à -6°C, mais il ne repartira pas de souche comme un Chamaedorea microspadix. Car Rhapis excelsa est de pousse très lente. S’il perd ses tiges, il mettra deux à trois ans à les refaire. Pour nous qui le formons par division, c’est d’ailleurs un palmier pénible, car très, très lent à s’enraciner.

Rhapis excelsa, mieux en pot

Ce palmier bambou n’ayant pas beaucoup de résistance au froid, il gagne ses lettres de noblesse à la chaleur. Il est donc à garder en pot pour ceux qui ont un intérieur pas trop lumineux car on ennemi, c’est le plein soleil, qui le fait jaunir voire griller.

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Rhapis excelsa, le palmier bambou

Taille adulte : 2 m environ, un peu moins en extérieur et à la lumière.

Exposition : ombre ou mi-ombre évitez le plein soleil.

Sol : humifère, drainant, assez léger.

Plantation : toute l’année en en pot (en intérieur ou véranda), avril à juillet pour les emplacements protégés où il peut se maintenir.

Adore… le compost, ainsi que le terreau de feuilles, qui sont proche de ses conditions naturelles.

Déteste… les jardiniers trop optimistes. Ce palmier-là ne tiendra pas à de petites gelées répétées, car il n’a pas la dynamique de croissance des autres palmiers-bambous.

Le truc pour le réussir : installez-le dans un pot plus large que haut, où il peut étaler ses rhizomes, qui s’éloignent à 30 cm du pied au cours des premières années. Il peut tourner en rond dans un petit espace.

Espacement : 80 cm.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer