Palmier doum argenté du Liban – Chamaerops humilis ‘Liban’

Palmier doum argenté du Liban – Chamaerops humilis ‘Liban’

Une variante “maison” de ce palmier si facile à cultiver. ‘Liban’ est beaucoup plus fin et aérien que le palmier doum classique. Stocks limités ! En savoir plus.

28.00

En stock

En stock

Chamaerops humilis ‘Liban’ est une variété de chamaerops argenté dont nous avons l’exclusivité, car produite à partir de graines qu’un ami de la pépinière a bien voulu collecter pour nous au Liban en altitude, d’où le nom que nous lui avons attribué. Le palmier doum argenté du Liban se distingue du palmier doum classique par ses feuilles à la fois fines et argentées. Là où la variété ‘Vulcano‘ fait dans le compact, ‘Liban’ fait dans l’effilé.

Chamaerops ‘Liban’, presque une graminée

En le voyant, les visiteurs de la pépinière nous demandent parfois de quelle espèce de palmier il s’agit, tant son look peut être différent d’un chamaerops classique. En effet, les palmes de ce chamaerops argenté sont si finement divisées qu’il en ressemble presque à une graminée, surtout lorsqu’il a un peu soif et qu’il replie encore plus ses feuilles. Le Chamaerops ‘Liban’ n’est pas appelé à devenir un grand palmier et un stipe d’un mètre vous aura déjà coûté quelques années, bien qu’il pousse aussi vite qu’un palmier doum classique. Ce palmier doum ne devient sans doute pas plus grand en culture que le palmier doum bleu. Le signe auquel nous le voyons est sa faculté à fleurir jeune, ce qui est souvent un signe de faible développement chez les Chamaerops.

Il y a toujours une petite place pour ce chamaerops argenté

L’intégration de ce palmier dans un jardin design, avec graminées, yucca rouge, dasylirions, herbe aux ours et autres plantes architecturales nous semble évident. Pour un aménagement de centre-ville, là où le béton et le bitume bastonnent, il est parfait. Et bien évidemment, c’est une très jolie espèce que l’on peut cultiver en pot, associé dans une grande jardinière à d’autres plantes par exemple. En revanche, il faudra le garder dehors, car il n’aime pas la faible luminosité des intérieurs et craint la chaleur en hiver (18°C maximum).

Et sa résistance au froid ? Il a chez nous tenu sans aucun dommage à -9°C (sous abri et au sec) mais rien ne suggère qu’il soit plus sensible au froid que le type.

bandeau_separateur

Comment cultiver le palmier nain libanais, Chamaerops ‘Liban’, le palmier aux feuilles fines

Taille adulte : 1,50 m avec les palmes, un peu moins en largeur.

Exposition : Plein soleil, ne supporte pas la mi-ombre.

Sol : Toute terre bien drainée, aime la matière organique décomposée.

Plantation : De mars à septembre, toute l’année en pot.

Adore… Les arrosages en été, qui lui permettent de garder une bonne mine.

Déteste… rester durant des semaines sans arrosage : il le supporte mais il devient plus sensible aux attaques de cochenilles et ne pousse plus.

Le truc pour le réussir : installez-le dans un bon volume de terre enrichie, comme pour tout palmier. Soyez patient car il démarre assez lentement mais il pousse sûrement. Déposez une dose d’engrais retard (engrais minéral à libération lente) au fond du trou de plantation et apportez un paillis minéral au pied.

Espacement : 1,20 m à 2 m selon l’effet recherché.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer