Plumeau argentin – Lamprothyrsus hieronymi

Une graminée encore rare en culture mais qui ne va pas le rester car ses mérites sont nombreux : peu encombrante et très déco ! En savoir plus.

Intérêt :

feuillage léger,feuillage persistant,résistance à la sécheresse

Taille de la plante expédiée :

plants de 2 ans (20 cm environ)

Type de plante :

vivace à feuilles persistantes

6.00

En stock

De loin et regardant sans y faire attention, on pourrait prendre Lamprothyrsus hieronymi pour une sorte de petit Cortaderia, le plumeau de la pampa. Ce plumeau argentin est toutefois très différent. Tout d’abord, il n’a pas les feuilles coupantes du Cortaderia. De plus, il reste d’un vert franc toute l’année (le feuillage ne se dessèche pas en hiver, au moins en climat doux). Sa fleur n’est pas un épais plumeau mais une panicule délicate et vaporeuse. Le plumeau argentin rappelle un peu certaines graminées du genre Calamagrostis (herbe aux diamants).

Lamprothyrsus hieronymi, pour structurer les massifs

L’avantage du plumeau argentin est sa résistance à la sécheresse doublée de son aspect gracieux. Sur le plan paysager, c’est un végétal à la fois structurant et volumant, c’est-à-dire qu’il donne du volume aux massifs dans lequel on l’intègre. Sa présence est plus aérienne que celle de l’herbe de Mauritanie, monumentale mais compacte sur le plan visuel. Il faut en revanche penser à laisser un peu d’espace à Lamprothyrsus hieronymi. En effet, il s’étalera jusqu’à 1 m à la ronde (la touffe ne drageonne pas, c’est une plante caespiteuse). Sa silhouette ne peut passer inaperçue avec ses inflorescences retombant comme une fontaine. Plantez-le dans un massif où la terre n’est pas trop dure et vous le verrez passer l’été sans le moindre arrosage.

Le plumeau argentin ne craint pas le calcaire (nous l’avons testé dans une terre à un pH de plus de 8) et se moque de l’air sec. Vous n’avez au contraire lui offrir que de l’humidité ? Lamprothyrsus hieronymi s’en moque et poussera tout aussi bien en terrain inondable en hiver. Sa rusticité dépasse -15°C : pour l’heure, on n’en connaît pas encore les limites.

Autre point important : cette graminée ne semble pas vouloir se ressemer comme le Cortaderia. Celui-ci a envahi certains terrains au point de le transformer en pampa, pas toujours désirée. Le plumeau argentin ne présente pas ce inconvénient.

Comment cultiver le plumeau argentin, Lamprothyrsus hieronymi

Taille adulte
1 m de haut et autant de large (à la floraison, sinon haut de 60 cm).

Exposition
mi-ombre ou soleil.

Sol
Tout sol, pourvu qu’il ne soit pas trop pauvre.

Plantation
Toute l’année.

Adore…
Le voisinage d’un arbuste à feuilles foncées contre lequel sa silhouette se détache.

Déteste…
L’isolement : c’est une graminée qui gagne vraiment à être intégrée dans un massif ou jardin de sol sec.

Le truc pour le réussir
Enrichissez le trou de plantation avec un engrais organique riche en azote (quelques grosses poignées d’orties fraîches hachées par exemple), car c’est une plante qui aime l’azote.

Espacement
1,5 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer