Mandevilla laxa – jasmin du Chili

Mandevilla laxa – jasmin du Chili

Habillez un mur avec grâce avec Mandevilla laxa, le jasmin du Chili. Une grimpante élégante à fleurs blanches et résistant jusqu’à -12°C.

12.00

En stock

En stock

Plus d’informations sur Mandevilla laxa, le jasmin du Chili

Mandevilla laxa, le jasmin du Chili, n’est pas vraiment un jasmin mais vient vraiment du Chili. C’est donc un nom pas tout à fait usurpé même si les vrais jasmins appartiennent à la famille des oléacées (comme le lilas ou l’olivier). Mandevilla, lui, appartient aux apocynacées, une famille qui compte de nombreuses grimpantes parfumées, comme le jasmin de Californie. Mais Mandevilla n’a pas l’allure d’un jasmin. Vous allez voir.

En blanc et en grand, la floraison de Mandevilla laxa

Le jasmin du Chili forme un feuillage assez bondant mais ce n’est pas non plus une masse végétale imposante comme certaines grimpantes ont la spécialité. Ses feuilles, d’un vert franc et aux pétioles rouges, tombent en hiver, même en climat très doux. Elles prennent une forme de pointe de lance (lancéolées, donc), portées par des tiges qui s’enroulent autour d’un support, mais de façon assez lâche.

Lâche se dit laxa en latin, comme Mandevilla laxa, tiens, tiens. “Coïncidence ? Je ne crois pas“. Ce Mandevilla a donc reçu le qualificatif de laxa à cause de sa façon assez décontractée de grimper. Ce qu’il fait qu’il n’étrangle pas les arbustes sur lequel on le mettrait à pousser, à la différence des chèvrefeuilles qui peuvent pratiquer la clé d’étranglement sur des arbustes voisins assez fragiles. Rien n’est tendre dans le monde des plantes.

Mais intéressons-nous à la floraison de la plante, qui est quand même la raison pour laquelle on la cultive. La plante forme des fleurs en un tube évasé portant 5 pointes, un peu comme un mariage entre une pervenche et un liseron, pour ce qui est de la forme bien sûr.

Du parfum pour Mandevilla laxa

Comme beaucoup de fleurs blanches, le jasmin du Chili offre une odeur suave. Un de ses anciens noms est d’ailleurs Mandevilla suaveolens. Si la fleur est parfumée, elle n’est pas non plus entêtante comme un jasmin et sans surprise, elle est plus généreuse en parfum le soir plutôt que le matin, comme toutes les fleurs blanches odorantes.

Résistance au froid du jasmin du Chili

Mandevilla laxa, malgré ses origine plutôt subtropicales, offre une étonnante rusticité puisque la plante résiste à -10°C sans dommage. Elle pourra même tenir à moins, jusqu’à -12°C au moins, avec un bon paillage de feuilles mortes. Et si la plante est déjà installée depuis quelques années, bien sûr..

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Mandevilla laxa, le jasmin du Chili

Taille adulte : jusqu’à 2 m de haut pour 1,50 m de large, mais comme toute plante grimpante, est moins garnie à sa base qu’en hauteur.

Exposition : mi-ombre. Supporte l’ombre mais n’y fleurit pas. Là où une passiflore se plaît, le Mandevilla s’y plaira aussi.

Sol : humifère, frais et pas trop calcaire.

Plantation : avril à septembre pour une plantation à l’extérieur. Toute l’année pour une culture en véranda.

Adore… les coins frais, comme une façade exposée à l’Ouest, ou un angle entre deux murs protégés et un peu ombragés.

Déteste… les terres sèches et calcaires, où il reste à la peine et ne s’installe pas.

Le truc pour le réussir : enrichissez la terre en compost mûr (pas du terreau de plantation du commerce, qui ne vaut pas grand-chose, mais bien un amendement composté, comme du compost du jardon ou de l’Or Brun). Attention à ne pas trop enterrez la motte si votre terre est lourde, couvrez-la de 1 cm de compost mûr dans ce cas.

Espacement : 2 m.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer