Macfadyena unguis-cati – Dolichandra unguis-cati

Macfadyena unguis-cati – Dolichandra unguis-cati

Sortez les griffes avec Macfadyena unguis-cati alias Dolichandra unguis-cati, les griffes de chat. Une superbe grimpante jaune, et qui a de l’avenir !

16.00

Poids 1.8 kg
Résistance au froid

Intérêt

Taille de la plante expédiée

Type de plante

Rupture de stock

Prévenez-moi lorsque cette plante sera à nouveau disponible !

Rupture de stock

Plus d’informations sur Macfadyena unguis-cati – Dolichandra unguis-cati

Dolichandra unguis-cati, qu’on trouve encore sous le nom de Macfadyena unguis-cati est une grimpante surnommée « griffes de chat ». Une plante d’avenir.

Dolichandra unguis-cati, cousine de la bignone

La griffe de chat est plus une liane qu’une grimpante, comme on va le voir. La plante garde ses feuilles en hiver. À partie du début de l’été, elle porte de lumineuses trompettes jaunes. Elles ont la forme de celles de la bignone, mais elles sont jaune d’or. La floraison se poursuit pendant de longues semaines.

Des griffes pour s’accrocher aux murs chez Dolichandra unguis-cati

La griffe de chat est une liane aux tiges fines, assez nombreuses, qui sont particulièrement fortes pour s’accrocher par leurs propres moyens. Ce ne sont ni des vrilles (comme les passiflores), ni des crampons (comme le lierre) mais des racines adventives. La plante peut ainsi, comme un escalateur avec ses doigts, s’accrocher à la moindre petite anfractuosité. La plante peut ainsi couvrir une surface à la façon du lierre, mais avec des fleurs en plus ! Dolichandra unguis-cati porte aussi des vrille divisées en trois, faisant penser à trois griffes, d’où le nom de griffe de chat. D’ailleurs, unguis-cati, c’est littéralement griffe de chat, en latin.

La plante peut grimper jusqu’à plus de 10 m de haut mais nous n’en avons jamais vu aller si loin. Elle peut en revanche coloniser des espaces assez ombragés, où elle fleurit peu mais s’avère des plus résilientes. Elle peut aussi être envahissante car ses racines adventives n’hésitent pas à s’enraciner là où elles entrent en contact avec la terre, comme la vigne vierge ou le lierre.

Résistance au froid de la griffe de chat

Venue des tropiques, Dolichandra unguis-cati n’est pas très résistante au froid. C’est une plante plus solide qu’on ne pense, puisqu’elle ne souffre pas à – 5°C tant que les températures reviennent au-dessus de 0°C en journée.

En région fraîche, ce sera plus compliqué et il vaudra mieux garder cette plante en véranda ou sous un porche très protégé. La souche peut tenir jusqu’à -7°C moyennant une protection.

Où faire pousser Dolichandra unguis-cati, la griffe de chat ?

En extérieur, cette plante est faite pour les climats doux. Sur toute la façade atlantique et sur un mur plein sud, elle se plaira. Comme le bougainvillier ‘Violet de Mèze’, avec qui vous pourrez faire un joli tandem. C’est une excellente plante pour coloniser un rocher nu en plein soleil, là où le lierre a peu de chances de résister au soleil de l’été. La plante résiste assez bien à la sécheresse si ses racines peuvent aller en profondeur chercher l’humidité. Elle ne fait pas craindre de danger pour les canalisations.

En intérieur, c’est une plante super facile à conserver, qui ne craint pas l’air sec et ne demande pas tant de lumière que cela. Pour un effet de jungle indoor, c’est une très bonne plante. Avec elle, vous aurez de quoi garnir les murs ou faire des effets de rideau végétal.

 

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Macfadyena unguis-cati – Dolichandra unguis-cati

 

Taille adulte : peut grimper jusqu’à 10 m de haut,et autant  en largeur. Se taille bien, mais uniquement d’avril à mai.

Exposition : plein soleil pour la floraison. Supporte la mi-ombre voire l’ombre mais n’y fleurira pas.

Sol : humifère, frais en profondeur en été. a besoin d’un sol drainé.

Plantation : dans l’idéal, d’ avril à septembre pour l’extérieur, possible toute l’année pour l’intérieur et en véranda.

Adore… les pieds de paroi, de mur…

Déteste… les fortes gelées en situation exposée. Ce n’est pas un chèvrefeuille non plus !

Le truc pour le réussir : enterrez un peu la base de la tige et guidez la plante afin qu’elle commence à s’accrocher. arrosez copieusement durant les premiers étés.

Espacement : 2 m.

 

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer