Lonicera japonica ‘Maskerade’

Lonicera japonica ‘Maskerade’

Mettez du panache et du parfum au jardin avec Lonicera japonica ‘Maskerade’, le chèvrefeuille panaché. Rustique, parfumé, vigoureux et en trois couleurs ! En savoir plus.

12.00

Poids 1.8 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Le chèvrefeuille panaché ‘Maskerade’ (et non ‘Masquerade’) est un chèvrefeuille du Japon, plus exactement Lonicera japonica ‘Maskerade’. C’est le meilleur chèvrefeuille panaché à ce jour.

De la vigueur et en trois couleurs avec Maskerade

Le feuillage du chèvrefeuille du Japon ‘Maskerade’ est vert tendre bordé de jaune-crème. En fin d’hiver, cette marge d’un jaune très pâle est pourpre, donnant alors une coloration tricolore à la plante, jaune, verte et rouge, tout à fait exotique. Comme il est panaché, ce chèvrefeuille est moins vigoureux que les chèvrefeuilles entièrement verts, mais il offre de l’intérêt toute l’année car il garde toujours ne partie de son feuillage en hiver (les plus grosses feuilles tombent progressivement en décembre).

Du parfum avec le chèvrefeuille ‘Maskerade’

Bien entendu, ce chèvrefeuille offre une floraison parfumée, digne du chèvrefeuille du Japon. Les fleurs, d’abord blanches, fanent de couleur jaune-crème, avec leur douce odeur.

Note botanique : alors que les autres chèvrefeuilles du Japon à feuilles panachées le sont à cause d’une virose (un virus qui forme un motif panaché sur les feuilles), ‘Maskerade’ est lui panaché à cause d’une chimère (deux types de tissus, dont l’un dépourvu de chlorophylle). Quelques pousses peuvent retourner au type vert et doivent être retirées.

bandeau_separateur

Comment cultiver Lonicera japonica ‘Maskerade’, le chèvrefeuille panaché

Taille adulte : jusqu’à 3 m, se taille facilement (voir ci-dessous).

Exposition : soleil, supporte une mi-ombre mais a besoin d’un minimum de soleil.

Sol : frais, riche, même calcaire ou argileux.

Plantation : toute l’année.

Adore… le paillis de compost pas tout à fait mûr et qui finit de se décomposer au pied (les épluchures et autres déchets verts, quoi).

Déteste… une implantation en sol très sec et maigre. Il met alors des siècles à se développer.

Le truc pour le réussir : arrosez régulièrement après la plantation et tuteurez les pousses au fur et à mesure. Il prend une année pour s’implanter, soyez donc un peu patient. Après, il se rattrape et pousse abondamment. Et s’il prend trop de place, sachez qu’on peut le couper à n’importe quel moment de l’année, comme on veut. Plus simple, il n’y a pas !

Espacement : 1,50 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer