Furcraea parmentieri, faux agave, choca

Non piquant et très graphique, Furcraea parmentieri a tout de la plante idéale pour composer une scène exotique. un incontournable à découvrir ! En savoir plus.

Intérêt :

couleur bleutée,feuillage graphique

Taille de la plante expédiée :

plants de 30 cm environ

Type de plante :

vivace à feuilles persistantes

12.00

En stock

Amateurs de plantes architecturales, graphiques et XXL, Furcraea parmentieri est fait pour vous ! Le nom commun des furcraéas est choca, un nom ambigu.

Furcraea parmentieri, le faux agave qui voit grand

De loin, Furcraea parmentieri ressemble à un Yucca gloriosa, avec des feuilles en forme de lance, presque aussi larges qu’un agave. Mais aucun risque de se piquer avec cette plante, qui est totalement dépourvu d’épines, d’aiguillons ou de piquants, un peu comme un Beschorneria, son proche cousin. La couleur du choca est gris bleue et ne change pas même si la plante reçoit un peu moins de lumière. D’ailleurs, à la différence des vrais agaves, Furcraea parmentieri ne dit pas non à un peu d’ombre. Dans un coin où le soleil est un peu juste pour un agave (à moins d’en choisir un bon, comme celui-ci), Furcraea parmentieri est parfait. Avec le temps la rosette de feuilles se juche sur un petit tronc, de moins de 1 m (souvent la moitié, voire moins). Il prend alors un vrai port de cordyline, la couleur bleue en plus.

Résistance au froid de Furcraea parmentieri

Ce choca affiche une résistance au froid assez nette, de l’ordre de -7°C. En dessous, il commence à afficher les signes de souffrance (brûlure des feuilles à leur extrémité) mais il ne périt pas avant -10°C. Plus que le froid, c’est le manque de drainage qui lui pose souci. Et pour le garder e forme, sachez que les Furcraea, contrairement aux agaves et yuccas, demandent de la fraîcheur en été. Ce ne sont pas des plantes pour la « cagnasse » comme on dit du côté de Montauban.

Lorsque la fleur du furcraea surgit…

Une fois qu’il fleurit, Furcraea parmentieri change de dimension. La rosette laisse place à un mât (comment l’appeler autrement ?) pouvant aller jusqu’à plus de 5 m de hauteur. Les fleurs, en étoiles vert-blanc, laissent place non pas à des graines mais à des bulbilles, répliques miniatures de la plante. Le pied-mère meurt non sans laisser une descendance nombreuse. Il y a eu en 2016 une importante floraison en Europe. Selon la situation, la floraison peut demander de 5 ans à plus de 15 ans. Plus elle est tardive et plus grande est la hampe florale. Les belles fleurs sont lentes, dit le proverbe…

Note botanique : Furcraea parmentieri a longtemps été appelé Furcraea bedinghausii. Il est aussi souvent présenté sous le nom de Furcraea longaeva, une espèce à très haut tronc (un stipe), et peu rustique.

Comment cultiver Furcraea parmentieri, le furcraéa faux agave

Taille adulte
1,20 en feuilles, plus de 2,50 en fleurs, voire bien plus.

Exposition
mi-ombre à plein soleil. Près de la Méditerranée, la plante supporte sans peine une ombre légère.

Sol
Drainé, riche, même calcaire.

Plantation
préférable d’avril à août en climat océanique, toute l’année en pot, ce que la plante supporte parfaitement.

Adore…
les talus exposés à l’ouest et qui ne laissent pas l’eau stagner au pied en hiver.

Déteste…
les vents du nord et la neige collante dans le cœur, qui laissent des traces sur la plante au printemps

Le truc pour le réussir
associez-le à une plante tapissante pour mettre en valeur la rosette ou plantez-le en compagnie de graminée pour un duo impeccable.

Espacement
1,50 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer