Figuier La Plaine

Figuier La Plaine

Découvrez la figue ‘La Plaine’, une variété francilienne rustique et sauvée de l’oubli. Petits fruits fondant, tardifs. La figue à essayer en climat rude !

18.00

Poids 3 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Le figuier ‘La Plaine’ est une ancienne variété d’Ile de France, retrouvée par hasard. Une bonne figue, tardive, qui a sa part de mystère !

Résurrection pour la figue ‘La Plaine’

Vous n’avez jamais entendu parler de ‘La Plaine’ dans le monde des figuiers ? C’est normal ! Car c’est le nom du lieu-dit où cette souche a été retrouvée, dans un ancien parc d’Île de France. L’arbre y donne des fruits allant du brun-mauve (à son extrémité) au vert vif (à sa base), portés par une queue courte. Cela fait un peu penser à Ronde de bordeaux mais de couleur nettement moins uniforme, de plus petit calibre (30 g). La figue ‘La Plaine’ est aussi plus tardive, sa période arrivant début octobre, c’est-à-dire au moment où le feuillage ne va plus tarder à décliner. Et surtout, sa saveur et sa texture sont bien différentes. ‘La Plaine’ a une très bonne saveur, une texture fondante, plutôt confiturée. Elle devrait bien se sécher dans le sud mais les fruits, cueillis sur le pied d’origine (et qui a disparu depuis…) étaient déjà très convaincants.

Le figuier’ La Plaine’ au jardin

L’arbre pousse plutôt en touffe mais peut se mener en tige unique (taille nécessaire dans ce cas). Il est assez vigoureux mais réclame de l’eau. L’endroit où nous l’avons retrouvé est assez humide. Il est unifère, ne produisant qu’une seule génération de fruits dans l’année, et plutôt tardivement comme on l’a vu.

Résistance au froid du figuier ‘La Plaine’

C’est là que les choses deviennent intéressantes. Impossible de savoir quand avait été planté ce figuier mais sans doute du temps de la splendeur des lieux, soit un demi-siècle avant, voire plus. C’est dans un microclimat froid des Yvelines que ce figuier a été retrouvé, adossé à un mur en plein sud. Il y a connu les fortes gelées de 1986, qui ont atteint localement – 20 °C. Impossible de savoir comment l’arbre est ressorti de cet épisode à l’époque. Ce n’est pas le froid des années 1980 qui l’a tué mais finalement, les moutons, bien plus tard. Nous avons pu récupérer du matériel juste à temps !

 

 

 

 

bandeau_separateur

 

 

 

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer