Crinum bulbispermum – crinole de rivière

Crinum bulbispermum – crinole de rivière

Combinez grâce et couleur bleutée avec Crinum bulbispermum, la crinole de rivière. Un feuillage décoratif, une fleur élégante et une grande résistance.

12.00

En stock

En stock

Crinum bulbispermum, la crinole de rivière, est un bulbe au beau feuillage bleuté. Une plante graphique et vraiment très facile à cultiver.

Crinum bulbispermum, un feuillage gris-bleu

La crinole de rivière forme un bulbe énorme : imaginez une souche formant jusqu’à 15 cm de diamètre et presque 40 cm de haut, soit presque 2 kg lorsque la plante est bien installée. Forcément, d’un tel bulbe, il ne va pas sortir de petites feuilles, mais un feuillage ample, arqué, atteignant 60 cm de haut. Les feuilles ont plutôt une forme de gouttière, retombant avec grâce.

Une fleur qui fait un tube

La floraison de Crinum bulbispermum se déploie en juillet, bien au-dessus du feuillage, sur une hampe qui peut atteindre 80 cm de haut. Ce sont d’élégantes fleurs aux deux tons de rose, clair et foncé, comme un lis dont le cœur se transformerait en tube. La fleur donne souvent après fanaison des bulbilles, c’est-à-dire de petits bulbes. C’est comme cela que la plante se reproduit. Et d’ailleurs, le bulbe d’origine ne rejette pas, contrairement aux autres crinoles. C’est ce comportement qui lui donne son nom de Crinum bulbispermum, bulbispermum signifiant littéralement «à graines à bulbes». Les botanistes ne sont pas toujours de grands créatifs.

Crinum bulbispermum, pour les terres difficiles

La crinole de rivière pousse bien loin des rivières. En effet, cette fleur à bulbe n’a besoin que de fraîcheur en été, c’est-à-dire d’une terre qui ne soit pas sèche en profondeur, en été. Malgré son nom, elle n’aime pas tant que cela avoir les pieds dans l’eau en été (en hiver, elle supporte des inondations passagères). Elle aime les terres argileuses, qui retiennent l’eau au point d’asphyxier pas mal d’autres plantes. autrement dit, ce crinum aime les terres où peu de plantes se plaisent, à part le laiteron palustre ou des phormiums, par exemple. Le tout est de ne pas trop enterrer le bulbe. Il doit être sous terre des deux tiers, mais pas plus.

Résistance au froid de Crinum bulbispermum

Ce bulbe tient sans problème en climat doux. Sa limite se situe aux alentours de -8 °C à -10 °C. Il vaudra mieux protéger la plante là où les températures descendent habituellement en dessous de -6 °C. Par ailleurs, il lui faut une terre riche et une exposition en plein soleil. Autrement dit, un coin comme pour des hémérocalles, mais un peu plus humide.

 

 

bandeau_separateur

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer