Colocasia esculenta ‘Illustris’

Colocasia esculenta ‘Illustris’

Combinez exotisme et grâce avec Colocasia esculenta ‘Illustris’, un taro aux feuilles noires et vertes, pour le bassin ou l’intérieur. Sublime !

15.00

En stock

En stock

Le taro Illustris, Colocasia esculenta ‘Illustris’ ou Colocasia antiquorum ‘Illustris’, est autant une plante d’intérieur qu’une plante de bassin en été. Un feuillage splendide !

D’émeraude et d’indigo pour le taro Illustris

Il n’est pas difficile de distinguer Colocasia esculenta Illustris des autres taros : c’est le seul à posséder des feuilles aux nervures d’un vert clair entrecoupées par des segments d’un violet sombre allant jusqu’au noir. Il n’y a pas deux feuilles pareilles. Certains individus sont d’ailleurs plus sombres, d’autres plus clairs, mais on ne peut jamais deviner le motif des feuilles en formation.

Illustris, plus menu que les autres

Cette colocase a tendance à former plus de repousses au pied, comparé à d’autres taros, mais il devient moins haut. Son truc, c’est de former plus de feuilles mais plus petites et cela tombe bien, car c’est tout ce que l’on recherche. Ainsi sa feuille dépasse rarement 20 cm de long pour 15 de large (alors que le taro classique peut atteindre 40 cm).

Pour l’intérieur ou autour du bassin

C’est sans doute cultivé en pot, le contenant trempant en permanence dans 1 à 2 cm d’eau en été, que Colocasia ‘Illustris’ est au mieux. Il vient bien aussi autour des bassins, où il supporte de rester sous 5 cm d’eau. Dans notre expérience, nous avons remarqué qu’il préfère la terre détrempée à la terre submergée, ce qui fait toute de même une petite différence.

Entretien du taro ‘Illustris’

tout au long de la belle saison, l’entretien de ce colocasia est vraiment facile : il ne doit jamais avoir soif et mieux vaut le laisser baigner dans un fond d’eau, ou sur les bords d’un bassin. Côté engrais, deux ou trois apports au cours de la belle saison suffisent. en pot comme en pleine terre, dedans comme dehors, il lui faudra en revanche le plein soleil (au moins 5 h de soleil direct chaque jour). Le nettoyage des feuilles flétries est très occasionnel et cela se fait naturellement.

Au jardin, il vaudra mieux hiverner ce taro à l’abri du gel. Ce n’est pas qu’il soit totalement gélif. Mais en extérieur, la souche redémarre tard, vers le mois de mai, et on perd de précieux mois de feuillage. La plante entre en repos vers la fin du mois d’octobre, selon la saison. Lorsque les nuits passent en dessous de 5 °C, la souche pense en effet à dormir. Alors qu’en intérieur, il reste en végétation toute l’année et à la lumière, en plein soleil. Vous pouvez aussi l’hiverner au frais (à 5 °C) et à l’obscurité, où il attend alors que vous le remettiez à la chaleur et à la lumière pour le redémarrer. Honnêtement, cela ne prend pas beaucoup de temps et c’est vraiment mieux. Vous n’avez pas besoin de serre ou de véranda. (Notez qu’en hiver, nos plants eux aussi sont en repos !). Et si vous recherchez une plante d’intérieur qui a du style et qui ne coûte pas cher, elle est faite pour vous.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer