Crinole campanulée – Crinum campanulatum

Un bulbe qui pousse les pieds dans l’eau ! La crinole campanulée est une plante aquatique d’Afrique du Sud mais que vous pourrez acclimater en pleine terre, moyennant quelques précautions de culture. Une espèce bien plus gracieuse que le crinum classique.En savoir plus.

Intérêt :

résistance à l'inondation

Taille de la plante expédiée :

plants âgés de 3 ans (30 cm environ)

Type de plante :

vivace à bulbe ou à tubercule

8.00

En stock

Crinole campanulée – Crinum campanulatum

Crinum campanulatum, la crinole campanulée, est aussi connue sous un autre nom, Crinum aquaticum. Celui-ci en dit long sur cette espèce, qui fait partie de ces curiosités botaniques que sont les bulbes aquatiques.

Crinum campanulatum, les pieds dans l’eau

Alors que la plupart des plantes à bulbes poussent dans la terre ferme et craignent l’excès d’humidité, la crinole campanulée demande à rester les pieds dans l’eau toute l’année, même en hiver. Les terres mal drainées et l’humidité stagnante, ce n’est donc pas son problème.

Crinum campanulatum, un bulbe à part

Cette espèce sud-africaine n’a rien non plus à voir avec le classique Crinum x powellii, dont nous nous lassons par son feuillage encombrant : la crinole campanulée porte au contraire un feuillage effilé, peu encombrant et très discret. il faut en revanche être patient pour voir fleurir cette espèce, qui demande les mêmes conditions que les plantes de berge pour s’épanouir. Vous pourrez aussi la garder dans un pot étanche comme nous le faisons depuis des années. Mais si vous êtes du genre acclimateur, alors mettez-le dehors. Crinum campanulatum supporte -8°C et même moins (nous l’avons testé jusqu’à -7°C avec un simple paillage). Dans ce cas, il semble plus prudent de placer la plante dans un endroit où le sol ne sera pas gorgé d’eau en hiver.

Comment cultiver la crinole campanulé,  Crinum campanulatum

Taille adulte
50 cm (et autant de large)

Exposition
plein soleil, ne fleurit pas à l’ombre.

Sol
riche, profond, très humide surtout s’il est cultivé en pot (les pieds dans l’eau en permanence). Comme pour certains palmiers sabals, en fait !

Plantation
avril à juillet de préférence.

Adore…
une eau riche mais non chargée en engrais : préférez un terreau pour plantes aquatiques.

Déteste…
le manque d’eau, qui le fait végéter (mais on ne le tue pas comme ça)

Le truc pour le réussir
plongez le pot dans l’eau en mai dans le bassin et remisez à l’abri du gel en octobre, si vous habitez dans une région à hivers rudes.

Espacement
50 cm.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer