Tradescantia fluminensis – misère rustique

Couvrez le sol à l’ombre avec la misère rustique, Tradescantia fluminensis. Une plante en vert et contre tout, bien résistante au froid. En savoir plus.

Intérêt :

couvre-sol,supporte l'ombre dense

Taille de la plante expédiée :

touffettes en pot de 1,3 l

Type de plante :

vivace semi-persistante

5.00

Rupture de stock

Tradescantia fluminensis, la misère rustique, est une plante d’intérieur que l’on cultive au jardin… Ou une plante de jardin qui se cultive en intérieur. Ou les deux. Bref, c’est vous qui voyez. Notre souche est la plus résistante au froid que nous ayons jamais rencontrée. Les misères panachées ne sont pas très résistantes au froid, alors que celle-ci tient son rang.

Tradescantia fluminensis, pour faire tapis vert

La misère rustique, qu’on surnomme aussi éphémère de Rio, est une vivace en tout point semblable aux misères d’intérieur, ces plantes qui se bouturent si facilement et forment de longues tiges garnies de feuilles sur deux rangs. Cette souche forme un tapis assez dense, une nappe pourrait-on dire. Son feuillage est vert vif, uni. La floraison, en petites fleurs blanches, se produit à partir de l’été et jusqu’au début de l’automne. Cela lui vaut un autre de ses noms botaniques, Tradescantia albiflora.

Une misère qui fait carpette

Plus que pour sa floraison, c’est pour son feuillage et son incroyable résilience que nous proposons cette souche. Elle provient en effet d’un pied de haie d’une vieille ferme d’un coin froid des Yvelines, où elle survivait depuis des dizaines d’années, sans soin bien évidemment. Nous l’avons vu survivre à -19°C, pour peu que quelques morceaux traînent sous les feuilles mortes. De toute façon, il en reste toujours un morceau quelque part, si bien qu’elle reforme son tapis même si elle grille sévèrement.

Tradescantia fluminensis est originaire des sous-bois des forêts tropicales d’Amérique du Sud. Par quel miracle botanique cette plante amazonienne est-elle devenue capable de résister au froid ? C’est un mystère. C’est un excellent couvre-sol pour l’ombre fraîche ou sèche. Placez-la au pied de plantes où vous ne voulez pas trop désherber, comme le palmier à aiguilles. Mais elle ira aussi très bien à la surface des pots, pour ne pas laisser la terre à nu. Les matous pourront venir s’y vautrer mais n’y gratteront plus !

En climat subtropical, cette plante a tendance à s’échapper dans la nature. Ce risque n’est toutefois pas présent sous nos contrées.

Comment cultiver Tradescantia fluminensis, la misère rustique

Taille adulte
15 à 20 cm, peut se hisser jusqu’à 40 cm le long des murs. S’étale sur 1 à 2 m, plutôt en linéaire.

Exposition
ombre ou mi-ombre. Le soleil de l’été la fait griller (mais pas mourir !).

Sol
tout sol lui convient.

Plantation
mars à septembre en climat rude, toute l’année en climat doux.

Adore…
les terres légères et riches en humus, comme toute plante de sous-bois et de lisière.

Déteste…
les emplacements cuisants en été. Mais elle ira elle-même chercher un coin plus frais ou se mettra en repos.

Le truc pour le réussir
enterrez la base des tiges sous un paillis de compost mûr de 5 cm d’épaisseur. Balancez deux pelletées de feuilles mortes en automne et oubliez jusqu’à l’année suivante.

Espacement
40 cm.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer