Trachelospermum jasminoides Variegatum – Jasmin étoilé panaché

Trachelospermum jasminoides Variegatum – Jasmin étoilé panaché

Illuminez vos murs avec le jasmin étoilé panaché, Trachelospermum jasminoides Variegatum. Parfumé, toujours en feuilles, résistant au froid et au sec. Inratable ! En savoir plus.

15.00

Poids2.2 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Le jasmin étoilé panaché, Trachelospermum jasminoides Variegatum est un jasmin persistant qui garde ses feuilles toute l’année.

Trachelospermum jasminoides Variegatum, une vraie star

Si on l’appelle star jasmine, ou jasmin étoilé, c’est à cause de ses fleurs blanches et parfumées que cette plante grimpante forme en mai-juin (mai au sud, juin plus au nord). Mais c’est son feuillage, délicatement panaché de vert et de blanc-crème, qui vaut le détour. La floraison de ce jasmin étoilé est moins abondante que chez la forme entièrement verte, car on ne peut pas tout avoir ! Revenons donc sur le feuillage, qui constitue vraiment le point fort de cette variété. Ici, le vert est déjà clair, bien plus que chez le jasmin étoilé classique. Et il est mêlé à du blanc-crème qui tourne au rose lorsque la feuille vieillit ou que la plante a très soif. En hiver et en région froide, le blanc qui passe au rose indique que la plante commence à se les geler (les feuilles). Un peu comme certains cactus, qui se colorent sous l’effet du stress.

Pour Mr de la Palissade, ce jasmin étoilé panaché

Trachelospermum jasminoides Variegatum est idéal pour couvrir un petit mur, près de la maison ou un abri de jardin, qu’il habillera de lumière. Comme c’est un Trachelospermum et donc un jasmin étoilé, il est tout de même assez poussant et il faut guider ses tiges au fur et à mesure de sa croissance sur son support. Sinon, il s’enroule sur lui-même et cela peut devenir compliqué de démêler le tout.

Sur un claustra, le jasmin étoilé panaché fera aussi très bon effet car il permet d’obtenir une haie dense avec une faible épaisseur (moins de 30 cm). Pour cela, il faudra le palisser sur lui-même afin que les tiges forment un entrelacs dense. Attention aussi, ce jasmin n’aime pas les situations de vent froid ou de températures inférieures  à-10°C pendant plusieurs jours d’affilée.

Cultiver le jasmin panaché en pot

Plantez le jasmin étoilé panaché dans un pot assez large pour en profiter pleinement. Trachelospermum jasminoides ‘Variegatum’ demande en effet un volume d’au moins 15 l pour se maintenir pendant un bon nombre d’années. Dans 20 à 30 l vous pourrez le garder vraiment longtemps. Et de toute façon, c’est le genre de plante que vous pouvez sortir du pot, mettre les racines à l’air, tailler sévèrement (à 50 cm de haut seulement) et remettre dans un pot tout neuf avec du substrat pareil. Un dur à cuire, on vous dit.

Attention, en pot, il faut arroser chaque semaine au moins et ça quel que soit le volume. La plante ne vient pas en intérieur (sauf dans un bow-window ou une véranda non chauffée mais lumineuse.

Note botanique : Trachelospermum jasminoides est surnommé jasmin des Indes. Ca tombe bien, il ne poussa pas dans les “Indes”, puisqu’il vient de Chine, de Corée et du Viêt-Nam. Les Américains l’appellent aussi jasmin des Confédérés mais c’est dû au fait qu’il pousse bien dans les anciens états confédérés (le sud-est des USA). Il n’était pas connu au temps de la guerre de sécession. Deviendra-t-il une fleur politique ? C’est déjà le cas avec la révolution de jasmin en Tunisie.

 

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver le jasmin étoilé panaché, Trachelospermum jasminoides Variegatum

Taille adulte : jusqu’à 3 m de haut, et 3 à 4 m de large une fois palissé contre un mur.

Exposition : soleil ou mi-ombre, qu’il préfère.

Sol : riche, frais si possible, supporte la sécheresse un fois installé.

Plantation : mars à août dans l’idéal, possible toute l’année en climat doux et pour une culture sous abri en pot (en véranda, par exemple).

Adore… le pied des murs, où ses racines trouvent la fraîcheur sans abîmer les fondations (c’est un jasmin, pas une glycine !). Mais il aime aussi vadrouiller dans une litière de feuilles mortes, comme un couvre-sol.

Déteste… les sols mal drainés ou très pauvres, où il végète. Et à l’ombre, il ne fait pas non plus le fier car il y périclite.

Le truc pour la réussir : enrichissez le trou de plantation avec beaucoup de compost mûr (ou tontes de gazon oubliées dans un coin depuis l’année dernière, ou un bon terreau de plantation). Arrosez régulièrement pendant la première année, un peu moins ensuite (une fois par semaine au début, une fois toutes les trois semaines après la première année.

Espacement : 1,50 m.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer