Senecio scandens – séneçon grimpant

Promo !

Senecio scandens – séneçon grimpant

Illuminez l’automne avec Senecio scandens, le séneçon grimpant. Une petite liane qui ne monte pas haut et bien rustique. Et mellifère !

14.00 12.00

En stock

En stock

Senecio scandens, le séneçon grimpant, est une grimpante très peu commune, et c’est surprenant. Il illustre bien la diversité des plantes appartenant au genre Senecio !

Senecio scandens : la grimpante de fin de saison

Le séneçon grimpant se hisse jusqu’à 2 m de haut, souvent un peu moins (1,50 m), et sa floraison retombe. Il ne se met pas à fleurir avant la fin du mois d’octobre, attendant sagement son heure sous la livrée de feuilles découpées mais pas spectaculaires. Lorsque le gel commence à mordre pour de bon, la floraison s’interrompt et la plante se met en repos, perdant ses feuilles, pour reprendre le cours de son existence au printemps.

Un séneçon à oublier pour la soupe

Senecio scandens est une plante médicinale, nommée qianliguang (千里光) à ne pas confondre avec le thé de la longévité, jiaogjulan. Senecio scandens, lui, vous offrirait plutôt le thé de la brièveté, avec sa toxicité. On exagère un peu mais le séneçon grimpant contient des pyrridolizines, des substances suspectées d’abîmer le foie et que l’on trouve dans n certains nombre de plantes sauvages comme la consoude. Et Senecio scandens en contient pas moins de 9, de ces composés rongeurs de foie.

Le séneçon grimpant, bon compagnon de l’automne

La forme que nous vous proposons ici fleurit en plein automne et même à l’orée de l’hiver, exactement comme l’aster grimpant. Évidemment, ces deux-là sont fait pour s’entendre, à condition d’aimer le mélange de couleurs telle que le jaune d’or et le rose tendre. Lorsque tout s’endort au jardin, comme vous, nous ne pensons pas avoir à recevoir de leçon de bon goût et on prend les floraisons que la nature nous apporte. Les camaïeux et les tons sur ton, c’est bon pour la belle saison. Donc on l’associe avec cet aster grimpant et en plus, les butineurs d’arrière saison les adorent l’un comme l’autre…

 

Note botanique : c’est la variété dite à feuille d’aubépine (Senecio scandens var. crataegifolius, shan zha ye qian li guang) qui fleurit en automne. Les formes plus habituelles de la plante, en Chine, fleurissent plutôt au printemps.

Note bis : il ne faut pas confondre ce séneçon avec d’autres séneçons grimpants, comme Senecio mikanoides (alias Delairea odorata) ou Senecio angulatus. Ces deux-là sont des plantes invasives en bord de mer et parfaitement gélifs, de surcroît.

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Senecio scandens, le séneçon grimpant

 

Taille adulte : 1,50 à 2 m, autant en hauteur qu’en largeur.

Exposition : mi-ombre dans l’idéal, supporte l’ombre, moins le plein soleil.

Sol : frais, même calcaire.

Plantation : toute l’année, mieux en automne ou au printemps à notre avis.

Adore… les lisières, où il est né. Ce séneçon est vraiment une plante à associer avec des arbustes à port retombant, des graminées. Il est fait pour être marié à d’autres végétaux.

Déteste… être laissé tout seul dans son pot. Là, il forme des tiges qui retombent mal, comme une blague lancée par cet oncle gênant à la fin d’un repas trop arrosé. Ou alors, en pot, il faut l’associer à d’autres plantes qui font du volume et qui l’épauleront.

Le truc pour le réussir : garnissez le pied de feuilles mortes; Taillez-le en fin d’hiver. Il peut prendre un peu de place en se marcottant : mieux vaut le réduire avant le début de l’été afin de lui garder des tiges plus courtes.

Espacement : 1,5 m.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer