Gynostemma – jiaogulan

Gynostemma – jiaogulan

Mettez de la longévité dans votre tasse avec Gynostemma pentaphyllum,  le célèbre jiaogulan. Un joli couvre-sol et plus ! En savoir plus.

8.00

Poids1.5 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Plus d’informations sur Gynostemma – jiaogulan

Gynostemma pentaphyllum est le célèbre jiaogulan, le thé de la longévité, le ginseng du pauvre, l’herbe à faire maigrir, etc. Bon, essayons de démêler tout cela !

Jioagulan et ses variantes : Gynostemma

Gynostemma pentaphyllum est une petite cucurbitacée, une plante de la famille des courges comme les cornichons, les courgettes et une ribambelle d’autres plantes parfois très bizarres. Mais celle-ci est vivace (pérenne, vivant plusieurs années, quoi), et plutôt menue. On la connaît le plus souvent sous le nom de jiaogulan (jiao gu lan, 绞股蓝). C’est encore une plante chinoise et vous commencez à avoir l’habitude d’en croiser dans notre gamme, à l’instar du he shou wu. Dans la nature, Gynostemma pentaphyllum ne se croise pas qu’en Chine puisqu’elle va aussi loin à l’Est que la Nouvelle-Guinée et à l’Ouest, se hasarde jusqu’en Inde. Au Japon, c’est amachazuru (“thé doux grimpant”). Voilà déjà un indice intéressant…

Gynostemma, ou jiaogulan, une herbe à tout faire

Le thé de la longévité que l’on donne souvent comme surnom à cette plante lui vient de l’usage, en infusion, dont on fait de la plante. Elle est surtout réputée pour offrir des feuilles donnant un goût sucré aux infusions (comme le thé de Bouddha), grâce à la présence de saponines nommées gynopenosides. Ces composés auraient des effets variés, depuis un effet anticancéreux jusqu’à celui de lutter contre le cholestérol. Nous ne nous prononçons pas sur ces usages, n’étant que pépiniéristes.

Le jiaogulan au jardin

Gynostemma pentaphyllum est une plante vivace très facile à faire pousser en pot comme en pleine terre. Elle est plutôt couvre-sol et c’est donc au ras du sol que vous la verrez prospérer, en pleine terre. En pot, elle donne un abondant feuillage retombant, à moins de la laisser grimper sur un support.

Résistance au froid de Gynostemma pentaphyllum

Cette plante résiste à des froids assez sérieux, de l’ordre de -10°C. En dessous, la souche a du mal à se refaire d’une année à l’autre et il est facile d’abriter quelques racines charnues à l’abri du froid pour la replanter l’année d’après.

Attention : la plante disparaît en hiver et il n’y a plus rien qui dépasse du sol, tout est en repos en dessous de la surface !

 

bandeau_separateur

Comment cultiver  Gynostemma pentaphyllum, le jiaogulan

Taille adulte : pas plus de 20 cm lorsque cultivée en pleine terre. Grimpe jusqu’à 1,50 m si on lui fournit un support.

Exposition : mi-ombre dans l’idéal.

Sol : riche en humus, frais, mais ben drainant, comme pour toute cucurbitacée.

Plantation : mars à septembre, en pot comme en pleine terre.

Adore… l’humus, comme le terreau de feuilles, et les ambiances un peu moites. Elle aime les loggias pas trop ensoleillées.

Déteste… les emplacements très lumineux et secs, qui lui font flétrir le feuillage.

Le truc pour le réussir : installez le plant dans une poche de compost, en pot comme en pleine terre. Pour multiplier  le jiaogulan, faites-en des boutures dans l’eau ou laisser la tige se marcotter, c’est-à-dire s’enraciner au contact de la terre.

Espacement : 50 cm

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer