Selaginella moellendorffii – sélaginelle gemmifère

Selaginella moellendorffii – sélaginelle gemmifère

Offrez un joyau à l’ombre du jardin avec Selaginella moellendorffii, la sélaginelle gemmifère. Un look de mousse et de fougère, adorable.

14.00

Poids 1.8 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Selaginella moellendorffii est une sélaginelle, c’est-à-dire une plante plus proche des fougères mais à l’allure de grande mousse. C’est la sélaginelle gemmifère car elle produit des gemmes, sorte de toute petites boutures. Vous allez voir, c’est un monde pour les lutins et les elfes ! Et les jolis jardins de sous-bois, aussi.

Selaginella moellendorffii, un air de fougère

La sélaginelle gemmifère forme des frondes hautes de 20 à 30 cm dressées, à la différence des autres sélaginelles, qui poussent plus à l’horizontale. Elles sont de couleur verte à bronze, selon l’exposition et l’époque. Lorsque la plante a soir, elle a tendance à se mettre en repos et l’extrémité des frondes se dégarnir, mais tout repart de la base.

Sur les frondes, on remarque comme de petites excroissances : ce sont les gemmes, c’est-à-dire des bourgeons. Ils tombent d’eux-mêmes et forment un tapis de jeunes sélaginelles. Une sorte de bouturage optimisé et automatique. Ce n’est pas de cette façon-là que les sélaginelles se reproduisent habituellement. Vous ne risquez pas d’être envahi mais là où cette sélaginelle se plaît, elle peut former un tapis assez étendu.

Une ambiance de mousse pour Selaginella moellendorffii

Avec cette plante, vous pourrez garnir une parte ombragée, toujours un peu moite (pas humide, mais pas sèche non plus), à l’abri des courants. Pour un jardin de mousses, un coin de contemplation, un sous-bois dense et doux, etc.

On est aussi là pour vous en apprendre…

Pour la petite histoire, le génome de la sélaginelle gemmifère est l’un des plus petits connus chez les plantes. Il mesure environ 100 millions de paires de bases. Cela semble astronomique mais c’est en réalité 30 fois plus petit que celui de l’humain. Astronomique, vous avez dit ? En réalité, c’est l’information nécessaire pour imprimer un poster, pas plus. D’ailleurs, si vous voulez vous représenter la taille du génome de Selaginella moellendorfii, il vous suffit d’aller admirer un selfie pris par le rover Curiosity sur Mars, proposé par le site de la NASA. La version complète de l’image demande la même quantité d’information que ce qui est stocké dans le génome de notre sélaginelle gemmifère. Et c’est vraiment peu…

 

bandeau_separateur

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer