Opuntia megapotamica – oponce d’Argentine

Opuntia megapotamica – oponce d’Argentine

Osez l’orange et la découverte avec Opuntia megapotamica, l’oponce d’Argentine. Couleur flamboyante, peau lisse, et sans artifice !

14.00

Poids 1.6 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Opuntia megapotamica est un cactus, et plus exactement l’oponce d’Argentine. C’est un cactus encore peu connu chez nous, et tout est à découvrir.

Les cactus peu connus de l’hémisphère Sud

Ce cactus à raquette fait partie d’un groupe assez large d’opuntia que l’on rencontre au sud du Brésil. Plus exactement, Opuntia megapotamica provient d’Argentine mais se trouve aussi un peu au Chili, au Brésil et en Uruguay. C’est un cousin d’Opuntia elata, que nous vous proposons déjà et bien d’autres. Toutes ces oponces sud-américaines se distinguent par leurs raquettes brillantes, allongées, de grandes épines pas très méchantes et une floraison rouge orangé particulièrement voyante.

Raquettes plus rondes pour Opuntia megapotamica

L’oponce d’Argentine a des raquettes moins effilées que ses cousins, ressemblant en cela à certaines cactées du sud des États-Unis et du Nord du Mexique, comme Opuntia engelmanii, d’autant plus que l’oponce d’Argentine a tendance à former des épines dans le tiers supérieur de la raquette.  La fleur, en une corbeille nette de pétales étalés au bout d’un ovaire effilé, est typique des oponces sud-américaines. La plante est très ramifiée et forme plusieurs troncs, en un petit bosquet.

Résistance au froid d’Opuntia megapotamica

Vous êtes curieux de connaître la rusticité de l’oponce d’Argentine ? Nous aussi. Car pour l’heure, c’est une inconnue. La plante doit résister à quelques degrés en dessous de zéro mais après, c’est l’inconnu. Nous avons de grandes (et bonnes) surprises avec Opuntia elata, qui est ressortir parfaitement intact de l’hiver 2020/2021, malgré les trombes d’eau et les gelées, certes pas fortes, mais incessantes. Opuntia megapotamica sera-t-il du même tonneau ? À vous comme à nous de tester et d’en juger d’ici quelques années…

Et l’oponce d’Argentine a-t-elle une utilité ?

Il semblerait que oui, si on en croit une étude assez récente. L’effet serait intéressant pour accompagner la ménopause. Mais comme toujours, ce genre d’étude démontre une activité in vitro et de là à passer à la pratique, c’est une autre paire de manches…

 

 

 

bandeau_separateur

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer