Opuntia hyptiacantha – Nopal cascarón

Opuntia hyptiacantha – Nopal cascarón

Découvrez d’autres figues de Barbarie grâce à Opuntia hyptiacantha, le nopal cascarón. Un opuntia arbustif, assez rustique, aux fruits savoureux.

15.00

Poids 3 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

Rupture de stock

Prévenez-moi lorsque cette plante sera à nouveau disponible !

Rupture de stock

Opuntia hyptiacantha, le nopal cascarón, est un grand opuntia cousin des figues de Barbarie. Une espèce très peu courante, mais pleine de mérites !

Opuntia hyptiacantha, une oponce en arbre

Cet opuntia est un vrai petit arbuste, qui atteint 2 à 3 m. Il forme des raquettes larges, assez épaisses, bleu-vert et ovales à pointues. Elles sont parcourues d’épines de 2-3 cm, pas trop méchantes. La plante pousse plutôt en hauteur mais s’étale aussi un peu en largeur, surtout après la 3ème année.

Justement, après la troisième année, la plante se met à fleurir. Curieusement, la floraison se concentre sur quelques raquettes et non pas l’ensemble de la plante. Les fleurs ont plutôt jolies, d’un jaune foncé tirant sur l’orange. Elles s’épanouissent en juin, la plante ne formant pas de fleurs tardives à notre connaissance, contrairement à d’autres Opuntia.

De petites figues de Barbarie pour Opuntia hyptiacantha

Chose intéressante, les fleurs donnent des fruits comestibles. Les figues de Barbarie d’Opuntia hyptiacantha sont arrondies, d’un rose charnu. Oh, elles ne sont pas bien grandes : environ 40 g, là où une belle figue de Barbarie atteint 150 g. En revanche, les fruits d’Opuntia hyptiacantha sont assez sucrés et ont plus de parfum que les figues de Barbarie. Il sera intéressant de mélanger les deux pour obtenir jus, sirop ou confiture plus parfumés qu’avec les seules figues de Barbarie. La production de fruits du nopal cascarón n’est pas non plus délirante : à peine 1 kg sur un pied de plus de 5 ans, là où un figuier de Barbarie fera facilement 5 à 6 kg.

Le nopal cascarón, un opuntia 100 % mexicain mais assez rustique

Le plus étonnant, chez cet opuntia arborescent, est sa résistance au froid. Dans son aire d’origine, il peut pousser assez haut, mais se retrouve dans des régions centrales du Mexique plutôt chaudes.  Et malgré ses chaudes provinces d’origine, il n’a jamais souffert chez nous, malgré une exposition peu favorable en hiver. L’humidité ne lui cause pas de taches noires contrairement à d’autres oponces. Il n’a pas montré de signe de souffrance jusqu’à -7/-8°C (moyennant une protection les premières années). C’est donc une jolie surprise, d’autant plus que l’origine de ce clone nous est inconnue. La plante est proche de ‘Virgen’, une variété connue de cette espèce d’Opuntia. Nous soupçonnons une origine marocaine du clone que nous vous proposons, car une grande diversité de formes d’Opuntia à fruits s’y retrouve.

Opuntia hyptiacantha a par ailleurs plusieurs noms au Mexique : nopal chaveño, nopal cadillo, nopal chaveño… Des surnoms qu’il partage avec Opuntia matudae (xoconostle), considéré comme un synonyme, à tort. Les Mexicains distinguent en effet deux types de fruits : les xoconostles (acides, non sucrés) et les tunas (doux, sucrés). Opuntia hyptiacantha est un tuna, alors qu’Opuntia matudae a des fruits acides, et c’est un petit buisson. Pas de confusion chez nous !

 

 

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Opuntia hyptiacantha, le nopal cascarón

 

Taille adulte : atteint 3 m de haut et jusqu’à 2 m de large mais nous, on ne le laisse pas prendre un tel développement.

Exposition : plein soleil. Pour un opuntia, c’est sans surprise…

Sol : léger, filtrant, assez riche si on veut le voir fructifier en abondance.

Plantation : à envisager d’avril à août pour une plantation en pleine terre. Possible toute l’année pour une culture en pot ET sous abri en hiver.

Adore… les arrosages en été. Les bons orages, il kiffe.

Déteste… pas grand-chose à notre expérience. Mais comme tout oponce arbustive, la conjonction d’une forte humidité et du froid ne lui sont pas favorables, évidemment.

Le truc pour le réussir : installez-le comme un figuier de Barbarie. Protégez-le en hiver. En intérieur, placez-le très près d’une vitre exposée en plein sud (y compris en été).

Espacement : 2 m.

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer