Nolina hibernica – nolina ‘La Siberica’

Nolina hibernica – nolina ‘La Siberica’

Voyez grand et beau avec la noline La Siberica, alias La Siberia. Cette variété de Nolina hibernica est spectaculaire et résiste à -12°C et moins. En savoir plus.

18.00

En stock

En stock

Nolina hibernica, la noline rustique, est aussi appelée Nolina ‘ La Siberia’, voire ‘La Siberica’. Cette plante aux belles feuilles vertes fait partie du groupe des nolines, que nous adorons, avec les sotols (Dasylirion) et autres plantes résistant à la sécheresse. Nolina hibernica résiste bien au froid. Nolina hibernica est une espèce caulescente, c’est-à-dire une noline qui forme un tronc, à la différence des beargrasses, les nolines poussant comme des graminées.

Nolina ‘La Siberica’, pas de la Sibérie mais pas frileuse

Nolina ‘La Siberica’ provient d’un coin montagneux du Mexique, et dont le nom, La Siberia, a donné son nom à la plante. Certes, avec hibernica pour épithète botanique, tout ça sent la montagne. Et comme on l’a trouvé à 8 380 pieds (ne cherchez pas, cela fait 2 554 mètres), on peut parler de montagne, en effet ! Mais cette noline ne vent pas de Sibérie. Dans son habitat d’origine, Nolina hibernica ‘La Siberica’ pousse dans les clairières de chénaies arides. Voilà pour le côté naturaliste. Mais c’est tout de même son allure qui vaut le détour.

Nolina hibernica ‘La Siberica’ fait son show

Les premières années, on apprécie le feuillage de cette nolinie ‘La Siberica’ pour sa couleur vert vif qui rappelle Yucca rupicola, mais en plus fin, gracieux et retombant comme une fontaine. Lorsque la plante grandit, elle forme un tronc (un stipe) allant jusqu’à 1,80 m de haut. Mais avant, elle aura fleuri et produit une monstrueuse hampe florale de 2 m, digne des plus spectaculaires plantes des Andes. Sauf que Nolina ‘La Siberica’ ne bronche pas quand l’été est sec, que le jardinier est à la plage et qu’en hiver, elle tient à -12°C et moins. La plante est un peu victime de son succès car les pieds-mères en culture ne fleurissent pas encore, ce qui fait que le prix des graines s’est envolé et la plante est moins facile à trouver qu’avant. Nous avons déjà vu ça avec l’agave boule de poils…Et certains en profitent pour pousser les étiquettes un peu loin. Il faut dire que 6 cartels de drogue se disputent le secteur du Mexique où pousse cette plante, alors la randonnée peut présenter des désagréments. (D’ailleurs, nous on a piscine, on ira une autre fois). Mais nous nous éloignons de notre sujet.   Note botanique : on croise cette plante sous le nom de Nolina siberica (voire Nolina sibirica, encore pire !), qui est un abus. Il s’agit peut-être d’une nouvelle espèce, distincte de Nolina hibernica, mais seule cette dernière est décrite validement. Nolina hibernica présente des feuilles plus courtes et un inflorescence nettement plus ramassée. ‘La Siberica’ réfère aujourd’hui à un nom de variété (‘Siberica’ tout court serait invalide, par ailleurs, au regard des règles internationales). Bref, la plante est géniale mais pas son nom.   bandeau_separateur

Comment cultiver Nolina hibernica, la nolina ‘Siberica’

Taille adulte plus de 3 m à maturité mais cela prend un peu de temps, évidemment. Au bout de 5 ans, la plante fait déjà des feuilles de 1,50 m en pleine terre.

Exposition Plein soleil.

Sol drainé, mais pas pauvre pour qu’elle pousse vite. Les sols caillouteux lui vont bien.

Plantation mars à septembre en climat frais, octobre à avril en climat aride.

Adore… Tout sauf la terre asphyxiante. On vous épargne le descriptif de la terre qui n’existe que dans les livres (vous savez, la terre “profonde, légèrement humifère, fraîche l’été, légère-mais-pas-pauvre”, blablabla…). ‘La Siberica’ s’en fiche un peu.

Déteste… qu’on la prenne pour un arum d’Éthiopie, avec les racines qui trempent du jour de l’an à la Saint-Sylvestre. Mais si vous lisez jusque-là, c’est que vous le savez déjà.

Le truc pour le réussir décompactez le sol très en profondeur : n’hésitez pas à aller jusqu’à deux fers de bêche. n’enterrez pas trop le collet : la motte doit affleurer, à 2 cm sous la surface du sol, pas plus. Et offrez un paillis minéral. Mais avant cela, choisissez une exposition où elle cuit en été comme une tortilla, et quelques arrosoirs pour se désaltérer le soir.

Espacement 1,50 m.