Canna jaegeriana – balisier orange

Promo !

Canna jaegeriana – balisier orange

Combinez exotisme et facilité avec Canna jaegeriana, le balisier orange. Un exubérant canna d’allure tropicale, mais solide et facile.

14.00 12.00

Poids 2 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Plus d’infos sur Canna jaegeriana, le balisier orange

 

Canna jaegeriana, le balisier orange, est un canna botanique, c’est-à-dire une forme sauvage telle qu’on la trouve dans la nature. Il est racé et élégant.

Tout en finesse et en brillance chez Canna jaegeriana

Le balisier orange porte un feuillage bien différent des cannas hybrides. Ses feuilles sont en effet plus longues, vert brillant, assez minces. On dirait plus un petit bananier. Il est facile de différencier les deux par la nervure centrale, très charnue chez les bananiers, et plus fine chez les cannas. Et on ne peut comparer les deux, car les feuilles de Canna jaegeriana ne dépassent pas 50 à 60 cm de long, là où un bananier peut facilement dépasser les 2 m.

Un air tropical

Ce que Canna jaegeriana n’a pas en taille, il le revendique en finesse. Le feuillage vert vif est porté depuis la base des tiges. En cours d’été, il forme des fleurs orange clair, en un épi porté très au-dessus du feuillage. Les corolles, en forme de tube, font penser à certains héliconias et pas du tout à un canna.

Le mariage du feuillage luxuriant de ce canna et sa floraison distinguée en font une plante de premier choix pour un massif exotique. Il apporte une couche tropicale, avec un rendu différent des cannas hybrides, avec lesquels il forme évidemment un parfait tandem.

Résistance au froid de Canna jaegeriana

En bon canna, celui-ci forme un rhizome, mais peut-être pas aussi encombrant que d’autres espèces. Sous un bon paillis de feuilles mortes, le balisier orange résiste tout de même à -10°C. Plus le sol se réchauffe vite au printemps et mieux la plante se porte. Cette tenacité au froid est remarquable compte tenu des origines franchement tropicales de la plante, de Porto Rico jusqu’à l’Amérique centrale (il atteint la Bolivie). En anglais, on le surnomme “canna des Caraïbes”, bien qu’en réalité, ce soit plutôt le canna de la Cordillère Orientale. Oui, nous savons, vous vous en fichez un peu mais on aime bien être précis chez Palmiers et Compagnie…

Nos plants sont issus d’une souche indemne de virus et nous sommes très attentifs à ce qu’aucun canna de notre production ne colporte de virus des cannas.

Note importante : la plante est susceptible d’être taillée avant expédition en saison, pour rentrer dans le carton !

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Canna jaegeriana, le balisier orange

Taille adulte : jusqu’à 2 m de haut, en fleurs. Le feuillage ne dépasse pas 1,50 m. Mais tout dépend du sol et de l’arrosage…

Exposition : mi-ombre ou soleil. Cette espèce est un peu moins accro au soleil que les hybrides.

Sol : riche, humifère, frais.

Plantation : dans l’idéal, après la fin des gelées et avant l’automne.

Adore… un paillis de feuilles mortes en automne, qui mettra ses rhizomes à l’abri.

Déteste… les sols secs et filtrants, comme les terres sableuses, si aucun arrosage d’appoint ne lui est apporté. Et s’il est laissé au soleil dans ces conditions, alors c’est encore pire !

Le truc pour le réussir : installez-le comme un canna, dans un dossé ou un lieu peu drainé, en terre riche, plutôt en lisière ou sous le couvert léger de grandes plantes. Gardez un bout de rhizome à l’abri en hiver ou paillez-le bien.

Espacement : 1 m.

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer