Pas de panique ! Le charançon de l’agave, semblable au charançon du palmier n’est actif que dans une toute petite partie de l’Europe. C’est surtout sa larve, le ver des agaves, qu’il faut surveiller dans les zones à risque. On vous dit tout !

Scyphophorus acupunctatus, charançon de l'agave

Scyphophorus acupunctatus, individu adulte sur Agave americana. Il se cache vite dans les entrailles de la plante.

 

Le charançon de l’agave, Scyphophorus acupunctatus, est un insecte appartenant au vaste groupe des coléoptères. Sa forme est très similaire à celle du charançon du palmier mais il est plus petit et entièrement noir. Malgré son nom, il ne s’attaque pas qu’aux agaves…

 

Le charançon de l’agave, un cycle simple

Cette bestiole pond sur les agaves, aidée par les plaies de taille effectuées à la belle saison (feuilles coupées entre mai et septembre). La larve se développe dans la plante, surtout dans les plus tendres tissus du cœur (comme le papillon du palmier). A la fin de son cycle, qui dure au moins un an, la larve donne un adulte qui a toutes les chances de pondre sur la plante qui lui a donné naissance, jusqu’à épuisement de cette dernière.

Agave americana atteint par Scyphophorus acupunctatus, le charançon de l'agave

Agave americana attaqué par le charançon de l’agave. La plante s’est effondrée mais le sujet au second plan est encore sauvable.

Les discrets symptômes du charançon de l’agave

Au début, les dégâts du ver de l’agave sont peu visibles : tout au plus remarque-t-on quelques écoulements à la base du cône de feuilles en formation. A ce stade-là, alerte rouge : un agave en bonne santé ne devrait pas montrer de tels signes. Lorsque l’infestation se poursuit, les tissus succombent et la plante s’effondre alors brutalement. Elle survit par les rejets que forment la plupart des espèces (mais certaines ne rejettent pas).

Les premières attaques semblent se cantonner à une ou plusieurs grosses feuilles de la base de la plante. Repérée à un stade précoce, l’attaque peut donc être endiguée en coupant les tissus atteints, jusqu’aux tissus sains. Les tissus attaqués et infestés doivent être détruits, par broyage, ébouillantage ou enfouissement profond.

Dégâts de larves de Scyphophorus acupunctatus, charançon de l'agave

Dégâts de charançon de l’agave, vus en coupe.Les larves sont visibles dans les zones brun clair, en haut. Les tissus de couleur sombre sont mort et pourrissent, comme une gangrène.

 

Quelles sont les plantes attaquées ?

Outre les agaves, les yuccas (en particulier Yucca aloifolia et Yucca elephantipes), les dragonniers (Dracaena draco), les sotols (Dasylirion) et les Furcraea (ou choca) peuvent abriter ce ravageur. Dans les faits, c’est surtout Agave americana et les espèces qui y sont rattachées (Agave cordillerensis, Agave tecta, Agave ingens, etc.) qui sont les plus exposées.

 

Où se trouve le charançon de l’agave ?

Actuellement (en 2019), la zone dans laquelle les agaves sont touchés par ce ver concerne surtout la France, et exclusivement le pourtour méditerranéen. On est susceptible de le croiser de Perpignan jusqu’à Nice, avec des foyers plus marqués à Perpignan, Béziers, Montpellier et Fréjus. Les autorités néerlandaises reconnaissent que ce ravageur est régulièrement importé (à 13 reprises au cours des 30 dernières années).

En dehors de cette zone, d’autre pays européens sont concernés, comme la Grèce, d’où sont issues nos images.

 

Comment guérir un agave du charançon ?

Coupez les parties atteintes jusqu’à ne plus rencontrer de tissus atteints (noir). Pulvérisez de la bouillie bordelaise contre les risques de surinfection bactérienne et saupoudrez de poudre de charbon de bois afin d’aider à la cicatrisation.

Une bonne source d’information pour guérir un agave d’une attaque de Scyphophorus acupunctatus se trouve dans les fiches du Fredon Occitanie.

 

5 mesures pour éviter le charançon de l’agave

  1. Observez une quarantaine si vous les collectionnez et que vous les faites venir de sources variées. Un an d’observation est un délai raisonnable.
  2. Informez vis voisins. Le charançon ne vole pas plus d’un kilomètre par an. Il circule par les plantes infestées plutôt qu’à tire d’aile.
  3. Évitez de nettoyer vos agaves durant la belle saison. Couvrez les plaies de coupe d’argile verte mêlée à un insecticide (mélange de type Spruzit du commerce).
  4. Inspectez régulièrement vos agaves, même en dehors de la zone d’infestation. Ne laissez pas le doute s’installer : un agave se remplace facilement !
  5. Achetez vos plantes chez un fournisseur fiable et qui est garant de la qualité des végétaux qu’il vous fournit (c’est notre cas). Refusez toute plante qui ne serait pas accompagnée d’un passeport phytosanitaire, obligatoire pour tout végétal circulant en Europe à partir du 14 décembre 2019.

 

L’info fun : appelé ver du maguey, picudo del agave, le charançon de l’agave est la bestiole qui parfume le mezcal. i Salud i pesetas ! (“Santé !”)

Verre mezcal avec larve de Scyphophorus acupunctatus, charançon de l'agave

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer