Ungnadia speciosa – marronnier du Mexique

Ungnadia speciosa – marronnier du Mexique

Mettez du rose aux talus et au jardin avec Ungnadia speciosa, le marronnier du Mexique. Un arbuste parfait pour situations sèches. En savoir plus.

12.00

En stock

En stock

Ungnadia speciosa, le marronnier du Mexique, ne mérite pas vraiment ce surnom de “marronnier”. C’est un ravissant arbuste à floraison printanière, pour les endroits très peu accueillants en été à cause de la sécheresse. Cet arbuste forme un buisson pas très dense, arrondi, d’environ 3 m de haut et autant de large.

Un printemps tout en rose pour Ungnadia speciosa

Le marronnier du Mexique commence par fleurir lorsque les beaux jours arrivent, au mois d’avril. Il porte des fleurs rose vif en bout de rameau. Les fleurs ont une curieuse allure avec leur 4 pétales rangés d’un seul côté et coiffant un petit bouquet d’étamines comme suspendues à la verticale. Ces fleurs sont rapidement suivies d’un feuillage composé, d’abord vert-olive, puis vert franc. Le duo entre les fleurs roses et le feuillage se déployant rappelle exactement les cerisiers à fleurs. À ceci près que là où réussit Ungnadia speciosa, les cerisiers à fleurs ne risquent pas de tenir.

Ungnadia speciosa l’aime chaud

Le marronnier du Mexique est un arbuste taillé sur mesure pour les endroits peu accueillants en été car il résiste parfaitement à la sécheresse. Il faut pour cela qu’il soit bien installé. Dans ces conditions, il peut garnir une pente inhospitalière. Vous savez, ces talus où on a du mal à accéder et ou rien ne veut pousser à part quelques ronces et autres piquants… Confiez cette mission civilisatrice à Ungnadia speciosa ! D’autant que sa floraison printanière est appréciée des butineurs.

Résistance au froid d’Ungnadia speciosa

Le marronnier du Mexique est rustique jusqu’à -15°C et moins, au sec et une fois bien installé. C’est donc un arbuste plein d’avenir chez nous, capable d’affronter les étés caniculaires de demain, comme les coups de froids hivernaux.

Partout au jardin, ou presque

Ungnadia speciosa n’est pas à cantonner à ces endroits à cactées car c’est un arbuste accommodant. On peut même en voir à proximité de plans d’eau. Autant dire qu’au jardin, il trouvera toujours sa place.

Les petits marrons d’Ungnadia speciosa

Mais au fait, pourquoi ce nom de marronnier du Mexique ? À cause de ses fruits, constitués de grosses graines logées dans un tégument épais, exactement à la façon d’un marronnier d’Inde (Aesculus). D’ailleurs, ce curieux nom d’Ungnadia honore le baron Hans von Ungnad, cet ambassadeur qui introduisit le marronnier d’Inde (le vrai) à Vienne en 1576.

Comment cultiver Ungnadia speciosa, le marronnier du Mexique

Taille adulte
3 m environ, peut adopter un port plus trapu en situation sèche et pauvre, et dépasser ce gabarit en conditions favorables.

Exposition
Plein soleil dans tous les cas.

Sol
S’accommode de tout sol, même calcaire, mais pas trop lourd si ce n’est pas une situation pentue.

Plantation
Mars à septembre en toute région, novembre à avril en région sèche.

Adore…
Les talus riches avec un peu de pierres, où il pourra envoyer ses racines en profondeur.

Déteste…
Rester trop longtemps en pot, où il ne donne pas de bons résultats. Comme un marronnier d’Inde, d’ailleurs. Ou alors, pour le façonner en bonsaï, car il se nanifie assez facilement.

Le truc pour le réussir
Décompactez le sol en profondeur pour favoriser un enracinement bien vertical. Apportez un peu d’engrais à libération lente mais pas trop de matière organique.

Espacement
3 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer