Tripsacum dactyloides – herbe gama

Tripsacum dactyloides – herbe gama

Donnez de l’épaisseur à vos massifs avec Tripsacum dactyloides, l’herbe gama. Une graminée XL, bien rustique et facile.

12.00

Poids 1.9 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Tripsacum dactyloides, l’herbe gama, est une graminée vivace du genre solide et facile. Pour un effet de lisière tropicale, elle est parfaite.

Tripsacum dactyloides, une graminée XL

L’herbe gama forme une touffe solide, qui atteint environ 60 cm de diamètre à la base mais monte jusqu’à plus d’un mètre de haut en saison. Ses tiges ont un port plutôt incliné, si bien que la plante occupée par la plante est plus large que sa simple base. Elle est caduque et en hiver, la souche se nettoie d’elle-même, sans même avoir à intervenir. Pour les amateurs de grandes steppes et effets de graminées, elle constitue un duo parfait avec la canne de Ravenne, une petite à sucre rustique.

Son feuillage est large, plutôt épais et fourni, avec une teinte légèrement bleutée (mais ce n’est pas une graminée bleue). En été, elle forme des épis portés au bout de longues tiges. Pour les amateurs de botanique, c’est une fleur intéressante car elle ne ressemble pas du tout à celle d’une graminée. Les fleurs femelles, en bas de l’épi, ont des barbes roses longues et les fleurs mâles sont au bout de l’épi, assez discrètes.

Tripsacum dactyloides, le cousin du maîs

Bien que ce ne soit pas évident au premier coup d’œil, l’herbe gama est une cousine proche du maïs. D’ailleurs, on a créé des hybrides de l’herbe gama avec le maïs. L’ancêtre du maïs avait des épis articulés comme l’herbe gama (mais l’herbe gama n’est pas l’ancêtre des maïs modernes). Ces deux-là sont à part dans les graminées, regroupées au sein d’une tribu, les tripsacinées.

Les botanistes et les trois doigts

Quel nom, tout de même, que Tripsacum, et pourquoi dactyloides ? A cause de l’épi de cette graminée, qui se désarticule à maturité, et que la racine grecque de son nom est censée traduire. Et l’inflorescence ressemblant vaguement à de très fins doigts, d’où le nom de dactyloides, “qui ressemble à une main”. Bref, Tripsacum dactyloides, ce sont les “trois doigts qui se désarticulent”. Avouez qu’on a imaginé nom plus vendeur. Heureusement qu’on cultive les plantes pour leur allure, pas pour leur nom !

 

 

 

 

 

bandeau_separateur

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer