Rubus irenaeus – ronce à feuilles rondes

Laissez courir Rubus irenaeus, la ronce à feuilles rondes : un adorable petit couvre-sol, pas agressif, avec des framboises orange en plus ! En savoir plus.

Intérêt :

couvre-sol,feuillage luxuriant

Taille de la plante expédiée :

touffes bien établies en pot de 2 l

Type de plante :

arbuste semi-caduc

10.00

En stock

Rubus irenaeus est une sympathique petite ronce à feuilles rondes, assez coriaces, et qui ne dépasse pas 50 cm de hauteur. Vous l’aurez compris, cette plante est à ranger avec les couvre-sol. ce n’est pas le genre de ronce à monter haut, comme d’autres le font si bien.

Rubus irenaeus, toute en rondeurs

On repère assez facilement cette ronce tapissante par ses feuilles, persistantes (qui demeurent en végétation même en hiver), d’un vert assez foncé mais à revers beige clair. Elles ont une forme arrondie et peuvent atteindre de belles dimensions, jusqu’à 10 cm de large et plus. Les anglophones l’appellent d’ailleurs framboisier à grandes feuilles. Ce nom de framboisier évoque un fruit comestible et en effet, Rubus irenaeus forme des fruits (des infrutescences à drupéoles, pour les botanistes), de couleur orange. Ces fruits sont comestibles et pas mauvais mais ne comptez pas sur une récolte à plein paniers car la plante fleurit finalement assez peu. Et cela tombe finalement assez bien parce qu’on lui réclame, ce sont des feuilles. Mais ces petites framboises agrémenteront et justifieront une balade dans le jardin !

Une ronce qui fait tapis vert

Rubus irenaeus garde un port bas, en s’étalant aux environs mais sans tout envahir. Elle n’a pas le tempérament d’une ronce de la Bible (qui semble possédée celle-là). Rubus irenaeus se faufile sous les arbustes, même là où le sol est un peu sec en été. Elle met en valeur les feuillages fins, par sa charpente de feuilles. Elle contribue aussi à donner un air luxuriant à une scène exotique, un peu à la façon des bégonias sous les Tropiques. La plante se propage en s’enracinant à l’extrémité de ses rameaux, en fin de saison. Elle passe l’hiver sans le moindre soin, car elle est parfaitement rustique, d’autant plus qu’elle trouve un abri sous la ramure des arbustes dont elle garnit le pied.

La botanique de la ronce à feuilles rondes

Pour les férus de botanique, la souche que nous vous proposons appartient à la var. innoxius, originaire de Chongqing (ville du Sichuan, en Chine bien sûr), et caractérisée par ses tout petits crochets le long des rameaux. La plante est employée en médecine chinoise traditionnelle (TCM). Mais là, on n’a pas trouvé à quoi servait exactement 灰毛泡 (hui mao pao, le nom de Rubus irenaeus en chinois), car nous ne parlons pas le mandarin…

Comment cultiver Rubus irenaeus, la ronce à feuilles rondes

Taille adulte
50 cm de haut au maximum, un peu moins au soleil; s’étend jusqu’à 2 m en largeur, voire plus.

Exposition
mi-ombre de préférence, supporte mieux l’ombre que le soleil.

Sol
humifère, comme celui d’un sous-bois, mais se contente de bien des conditions. Supporte le calcaire.

Plantation
Toute l’année.

Adore…
prospérer dans une litière de feuilles en décomposition. Que voulez-vous, c’est une ronce !

Déteste…
les situations arides et brûlantes, où ses feuilles arrondies souffrent car elles ne sont pas adaptées à une forte luminosité. Laissez cela à des plantes adaptées !

Le truc pour la réussir
enterrez les tiges à leur extrémités, au début, afin de l’aider à faire souche. Elle se débrouillera par la suite.

Espacement
1 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer