Opuntia mesacantha – oponce orientale

Opuntia mesacantha – oponce orientale

Enrichissez le jardin avec Opuntia mesacantha, l’oponce orientale. Peu épineux, très florifère, fruits déco. Esprit du sud, résistance sibérienne ! En savoir plus.

11.00

En stock

En stock

Opuntia mesacantha, l’oponce orientale, est un cactus à raquettes très, très résistant au froid. Il fleurit beaucoup et n’a pas trop épines et en plus, ses fruits sont décoratifs. Un must pour régions froides, et ailleurs.

affiche deep south

Il était une fois dans l’Est : Opuntia mesacantha, le cactus du sud

L’oponce orientale est un cactus qui sent le sud profond des États-Unis (the deep south) : Alabama, Floride, Géorgie, Mississipi et Caroline du Nord. Ce n’est pas une terre de cactées comme le Texas ou le Nevada car les étés y sont plus humides qu’à l’Ouest. Cette espèce est remarquablement résistante à l’humidité, tant en hiver qu’en été. Mais c’est bien un Opuntia, qui aime les terrains secs et drainants. Il forme un tapis qui peut atteindre 2 m de large, ne dépassant pas 30 cm de haut. C’est un cousin d’Opuntia humifusa (en préparation chez nous), un peu différent. Il s’en différencie essentiellement par la présence de quelques aiguillons longs (3 à 5 cm), éparses, à l’extrémité supérieure des raquettes. Il a aussi tendance à avoir des raquettes un peu plus rondes qu’Opuntia humifusa. Lorsqu’il fleurit, c’est un tapis de fleurs jaunes.

Les fraises tagada d’Opuntia mesacantha

Après la floraison, les fruits restent sur la plante pendant plus d’un an. Ils sont de couleur rouge-rose, assez flashy, et peuvent même persister jusqu’à la floraison l’année d’après, si bien que le rose des fruits se mêle au jaune des fleurs : splendide ! Ces fruits sont comestibles dans le sens où ils ne sont pas vénéneux, mais sans intérêt gustatif.

Résistance au froid d’Opuntia mesacantha

Ce cactus de l’Est résiste au moins jusqu’à -20°C et peut sans doute supporter jusqu’à -25°C. Ce n’est pas le cactus le plus résistant (titre qui revient à Opuntia fragilis, dont nous ne vendons que des boutures car ses rameaux se détachent rien qu’en les regardant). Opuntia pusilla est aussi un cousin qui est résistant au froid et dont les rameaux aussi se détachent facilement (ce qui n’est as le cas d’Opuntia mesacantha). Ce cousin est affilié à un autre groupe d’opuntias. Mais c’est une affaire de botanistes.

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Opuntia mesacantha, l’oponce orientale

 

Taille adulte : 2 m de large (au bout d’une quinzaine d’années quand même), pas plus de 30 cm et même moins en hauteur

Exposition : soleil. The burnin’ sun of the ol’ south.

Sol : drainant, même très superficiel. Ne vient pas mieux en terre riche.

Plantation : toute l’année, même en région froide.

Adore… : vivre d’amour (pas de trop près quand même) et d’eau fraîche (mais peut faire sans). vit de rien, en fait. Parfait pour toitures végétales, dessus de murs, potées inaccessibles, etc.

Déteste… : la concurrence des grandes plantes, contre laquelle il n’est pas armé. Son truc, ce sont les emplacements ingrats et arides. Un lézard végétal, en somme.

Le truc pour le réussir : faites un trou, logez la motte dedans et allez vous promener. Prochain entretien : dans 100 ans. En terre riche, il faudra désherber un peu s’il a de la concurrence, sinon, c’est un végétal plante-et-oublie.

Espacement :50 cm.

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer