Chilopsis linearis – Saule du désert

Chilopsis linearis – Saule du désert

Osez un chameau qui galope avec Chilopsis linearis,  le saule du désert, un arbuste aux jolies fleurs roses, et très résistant au froid comme au sec. En savoir plus.

12.00

En stock

En stock

Chilopsis linearis,  le saule du désert, est assurément l’une des plantes du changement climatique, avec le yucca rouge. Ce sont les futures valeurs sûres de demain pour nos jardins. Des fleurs, un joli port, pas trop d’entretien (voire pas d’entretien du tout), résistance au froid et au sec. La plante parfaite, ou presque.

Chilopsis linearis, un look de saule et venu du désert

Le saule du désert ne vole pas son nom car lorsqu’on le voit en situation, il donne vraiment une impression d’être à la mauvaise place, dans ces étendues désertiques de sable maigre et où la vie atteint ses limites. Enraciné profondément, cet arbuste n’a rien à voir avec un saule puisque c’est un cousin des bignones. En fleur, sa parenté devient plus évidente, avec ses corolles à large gorge, oscillant entre le rose pâle et le rose foncé, selon les individus. Le blanc et le pourpre, bien que rares, ne sont pas impossibles, le plus courant étant un rose frais avec un cœur légèrement plus foncé.

Il pousse, il pousse, Chilopsis linearis

La croissance du saule du désert, une fois installé, est impressionnante. Sans arrosage mais avec un paillage inerte (minéral ou textile) à son pied, il peut pousser de 2 m par an. Il supporte parfaitement la taille, même lorsqu’on s’y prend sans délicatesse (il vaut mieux le tailler en fin d’hiver, lorsqu’il redémarre). Bien installé, c’est un arbuste qui résistera à -12°C et moins, repartant éventuellement de souche si le froid le rabat jusqu’au sol. Et une fois en place, oubliez l’arrosoir, car c’est un vrai chameau !

A noter : le saule du désert démarre tardivement en saison. Ne vous inquiétez pas si en avril vous avez l’impression qu’il ne se passe rien sur les rameaux, toujours nus après la chute des feuilles en automne. Il se lève tard mais se rattrape vite et pousse jusque tardivement en saison. Mariez-le au marronnier du Mexique pour que l’un prenne le relais de l’autre.

Comment cultiver Chilopsis linearis,  le saule du désert

Taille adulte
Jusqu’à 4 m de haut et 5 m de large, si on ne le taille pas.

Exposition
Plein soleil, n’aime pas l’ombre même partielle.

Sol
Drainante et légère, profonde, même calcaire.

Plantation
Mars à octobre dans l’idéal.

Adore…
La toile de paillage tissée, qui chauffe le pied, garde l’humidité et préserve des mauvaises herbes.

Déteste…
Les pentes mal drainées au nord, qui représentent tout ce qui peut lui nuire.

Le truc pour le réussir
Arrosez-le durant les 2 premières années ou la 1ère année seulement si le sol a été travaillé très en profondeur à la plantation. Paillez avec une toile et jouez du sécateur, en mars-avril, s’il gêne.

Espacement
3 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer