Aloe spectabilis – aloe du Natal

Aloe spectabilis – aloe du Natal

Créez de splendides potées graphiques avec Aloe  spectabilis, l’aloe du Natal. Une plante succulente facile à cultiver et d’une belle couleur.

14.00

Poids 1.8 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Aloe  spectabilis, l’aloe du Natal, est un bel aloe aux feuilles épaisses et parcourues de petites épines (pas bien méchantes !). Une excellente plante à cultiver en pot ou dehors mais en climat doux.

Aloe spectabilis, celui qui vient du Natal, mais pas sans mal

Cet aloé arborescent forme une rosette de feuilles épaisses, d’un beau bleu-gris, atteignant 80 cm de diamètre et même un peu plus. Il monte lentement (très lentement) sur un tronc pouvant atteindre 1,50 m de haut. Ca, c’est dans sa région d’origine, le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. En culture, il lui faudra des dizaines d’années pour atteindre ce stade. Pas besoin d’attendre aussi longtemps pour le voir fleurir en revanche. Les sujets de 7 ans environ peuvent commencer à lancer leurs fleurs en pinceaux érigés, garnis de fleurs orange clair.

Entretien de l’aloe du Natal

Pour aloe spectabilis, rien de bien compliqué. Il lui faut de la lumière toute l’année (plein soleil, éventuellement un peu d’ombre en été, mais vraiment pas beaucoup). Il aime l’eau, car il vient de la partie orientale du sud de l’Afrique, là où il pleut en été. C’est aussi la région la moins froide de l’Afrique du Sud : cet aloe peut résister à -5°C MAIS à condition de planter des rosettes déjà fortes (30 cm de diamètre) et offrir une sérieuse protection durant les premières années. Il faudra aussi un drainage impeccable pour ne pas voir la rosette pourrir en hiver, ce qui est en grand classique de ces aloe. Alors qu’en pot, ça pousse tout seul…

Aloe spectabilis, Aloe ferox ou Aloe marlothii ?

Pour les spécialistes des Aloe, il y a débat au sujet de ces trois aloès qui viennent de la même région africaine, et qui se ressemblent. Aloe spectabilis, après examen attentif par les botanistes, considèrent qu’il s’agit d’une espèce à part.

Nous laissons aux passionnés le soin de se reporter à l’article pour se faire une idée.

Attention à ne pas le confondre avec Aloe speciosa, l’ancien nom d’Aloe hexapetala.

 

Cette plante fait partie de notre Série Très très Limitée.

 

 

bandeau_separateur

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer