Agave ocahui – amolillo

Adoptez une boule verte avec Agave ocahui, l’amolillo. Cet agave résiste jusqu’à -12°C, ne rejette pas, ne prend pas beaucoup de place, mais décore beaucoup… En savoir plus.

Intérêt :

feuillage graphique,plante sculpturale

Taille de la plante expédiée :

rosettes de 10 cm de diamètre

Type de plante :

vivace à feuilles persistantes

12.00

En stock

Agave ocahui, l’amolillo, est un agave qu’on reconnaîtrait dans le noir. Enfin, non, car il pique au bout des feuilles. Mais pas sur les bords !

Agave ocahui, la boule qui marge

L’amolillo, Agave ocahui, est une autre de ces magnifiques petites sculptures végétales que nous adorons à Palmiers et Compagnie. Cet agave forme une boule de feuilles allongées, comme des dagues, d’un vert très sombre. Le tout fait un petit mètre de diamètre. Les feuilles sont bordées d’une marge orange-brun comme l’agave Blue Ember. Sur les vieilles feuilles, cette marge orangée devient gris-beige, la feuille restant vert foncé.

Ce vert sombre sur lequel la marge de couleur chaude se détache en fait un chef d’œuvre de perfection végétale, surtout lorsqu’on la regarde à contre-jour. La plante ne rejette pas (une pousse peut se produire de façon tout à fait exceptionnelle, dans 1% des cas). Cette plante offre donc une silhouette pure, qui n’est pas brouillée par ses rejets en périphérie. “Ah oui, mais elle n’est pas résistante au froid” allez-vous nous dire ? Hé bien c’est l’inverse !

Résistance au froid d’Agave ocahui

La deuxième bonne nouvelle avec cette plante, c’est qu’elle peut encaisser jusqu’à -12°C et moins, dans un sol des plus drainés, évidemment. Cette faculté lui vient se son origine, les montagnes de l’état de Sonora au Mexique, où elle atteint jusqu’à 1350 m d’altitude. Étonnante particularité, c’est que cet agave peut supporter les sols les plus calcaires dont le pH dépasse 9, ce qui n’est pas si courant chez les succulentes… Cette plante rend particulièrement bien en isolé ou en groupe, avec un agave à feuilles grises, ou une boule bleutée comme celle de Yucca rostrata.

Le mât de l’amolillo

Lorsque l’amolillo fleurit, Agave ocahui a fini sa vie. Car la plante ne rejetant pratiquement pas comme on l’a vu, la rosette qui fleurit donnera une inflorescence qui marquera la fin de la plante. Mais avant cela, c’est un mât de près de 4 m que cette petite rosette enverra vers le ciel, le tout garni de centaines de fleurs jaune pâle. Un final tout en classe !

Comment cultiver Agave ocahui, lamolillo

Taille adulte
0,9 à 1 m de diamètre, légèrement plus large que haut.

Exposition
Plein soleil, supporte la mi-ombre mais préfère les situations cuisantes comme un four.

Sol
Drainé, pas forcément très riche, même très calcaire.

Plantation
Avril à août en région où sa rusticité est limite, mars à octobre en région douce.

Adore…
Les situations pentues et caillouteuses, ou les rocailles.

Déteste…
Les situations très ombragées comme sous un pin, où la plante a tendance à s’étioler un peu.

Le truc pour le réussir
Plantez sur un paillis textile pour ne pas avoir à désherber au pied, camouflez par un paillis minéral et admirez !

Espacement
1,50 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer