Rubus macilentus – ronce tachetée

Rubus macilentus – ronce tachetée

Rubus macilentus, la ronce tachetée, met de l’Inde dans le jardin avec cette espèce de collection au feuillage luxuriant et de grande vigueur. Une rareté ! En savoir plus.

14.00

Poids3.00 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Rubus macilentus, littéralement la ronce tachetée, est une ronce himalayenne qui n’a rien de tacheté. Cette espèce est originaire du nord de l’Inde, où on la croise jusqu’en Chine, au Bhoutan et au Népal. Rubus macilentus est une ronce fort rare chez nous, connue de quelques collections botaniques pour le moment et que nous sommes les seuls à proposer, comme d’autres ronces confidentielles.

Rubus macilentus : du XXL

Elle forme de grandes cannes érigées, très vigoureuses et atteignant 2 m. Les feuilles, à trois folioles, sont assez grandes et ont un air brillant. Les stipules, un petit organe qui se développe à la base du pétiole (reliant la feuille à la tige), sont très développées. ses fleurs, blanc-rose, sont assez discrètes et elle forme des fruits oranges, très prisés des oiseaux et qui les font disparaître en un clin d’œil. Rubus macilentus est assez agressive car elle se propage comme les framboisiers, mais se contrôle facilement. Elle est bien résistante au froid (au moins jusqu’à -10°C et sans doute jusqu’à -15°C, voire moins). C’est le Dr Sudhansu Sekhar Dash, de l’Inventaire Botanique Indien à Calcutta, qui nous a sympathiquement identifié cette ronce qui résistait à notre sagacité depuis des années. Synonymes : Rubus minensis,  Rubus trichopetalus.

bandeau_separateur

Comment cultiver Rubus macilentus, la ronce tachetée

Taille adulte 2 m à 2,50 m

Exposition mi-ombre, supporte le soleil si le pied est dans la végétation.

Sol Frais, riche en matière organique, même calcaire.

Plantation Toute l’année

Adore… Les lisières fraîches, les terres lourdes qui ne sèchent pas trop.

Déteste… Le vent glacial et continu qui la défolie mais ne la tue pas pour autant.

Le truc pour la réussir Amendez le trou de plantation avec de la terre légère et offrez un paillis comme du fumier décomposé, la plante se débrouillant seule ensuite. Coupez les tiges de plus de deux ans, comme pour un framboisier.

Espacement 2 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer