Lierre de Madère, Hedera maderensis

Habillez l’ombre avec brio grâce à Hedera maderensis, le lierre de Madère. Un lierre rare et lustré, parfait pour les situations ingrates. En savoir plus.

Intérêt :

couvre-sol,croissance rapide,feuillage persistant

Taille de la plante expédiée :

touffettes en pot de 1,3 l

Type de plante :

plante grimpante

8.00

En stock

Le lierre de Madère, Hedera maderensis, est un cousin de notre lierre, mais aux feuilles différentes. Il pousse à peu près de la même façon.

Le lierre de Madère, un lierre qui a du lustre

Hedera maderensis est une plante triple, comme tout lierre : couvre-sol et tapissante, puis grimpante et enfin, arbustive. C’est une plante endémique de Madère, que l’on ne trouve qu’à cet endroit sur Terre. Le lierre de Madère se repère facilement du lierre commun car ses feuilles sont différentes : les lobes de la feuille sont arrondis, le feuillage est lustré et brillant, les nervures sont bien visibles sur le fond vert. Il reste verdoyant toute l’année et ne change pas de couleur en hiver. Sa croissance est beaucoup plus modérée que le lierre commun. Chez le lierre de Madère, on ne verra pas de pousse de 2 m de long dans l’année. Il est en revanche plus garni. Sa résistance au froid, qui n’est pas connue avec précision, devrait se situer aux environs de -12°C mais cette espèce est si peu cultivée qu’il reste beaucoup de choses à en découvrir.

Une relique des anciennes forêts tropicales d’Europe

Hedera maderensis se rencontre dans les laurisilvas, ces forêts particulières que l’on ne connaît plus que dans quelques îles de l’Atlantique, et qui représentent ce que pouvait être notre flore avant que les glaciations ne viennent éliminer tout ça. Notre souche a été collectée au nord de l’île, dans une ambiance particulièrement sombre et humide. Hedera maderensis permet de remonter le temps, d’imaginer nos luxuriantes forêts du temps passé. Pour un aperçu passionnant (en anglais), c’est dans  l’European Atlas of Forest Tree species

 

Une part de mystère dans un rameau de lierre

Malgré son apparente similarité visuelle, le liertre de Madère est très différent de notre lierre commun. Le lierre de Madère appartient au groupe des lierres dits macaronésiens (des Canaries et autres îles), qui est lui-même lié aux lierres africains. Les plus proches cousins sont ensuite le lierre du Népal et la parenté avec le lierre commun est plus lointaine, comme si le Népal était plus proche que les Canaries ! Magie et mystères de l’évolution végétale…

Comment cultiver le lierre de Madère, Hedera maderensis

Taille adulte
3 à 4 m de hauteur, selon le support. Ne dépasse pas 30 cm si employé en couvre-sol.

Exposition
Ombre ou mi-ombre. Supporte un peu de soleil. Peut se cultiver en intérieur.

Sol
Tout sol, mais a une nette préférence pour les terres humifères.

Plantation
Mars à octobre dans l’idéal.

Adore…
Les ambiances confinées, où beaucoup de plantes souffrent. Ce lierre aime la moiteur et dans un patio urbain, un fond de cour mal ventilé, il est absolument parfait.

Déteste…
La sécheresse en plein soleil. C’est une plante d’ombre, à laisser à l’abri du soleil si le sol est très sec. Il peut s’adapter à des situations très exposées mais il faut lui laisser le temps et ne pas le forcer.

Le truc pour le réussir
Plantez-le comme n’importe quel lierre !

Espacement
50 cm (en couvre-sol).

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer