Elegia tectorum – plante mikado

Adoptez le graphisme design d’Elegia tectorum, la plante mikado. Jardin contemporain, massif fleuri à structure, potée d’été à relooker, elle vous servira partout ! En savoir plus.

Intérêt :

feuillage graphique,feuillage persistant

Taille de la plante expédiée :

Plants de 3 ans (feuilles de 60 cm environ)

Type de plante :

vivace à feuilles persistantes

14.00

En stock

Elegia tectorum a longtemps été connue sous le nom de Chondropetalum tectorum. Son allure la fait ressembler à aucune autre plante, comme toutes les autres de la même famille botanique.

Elegia tectorum, la restio qui fait net

Cette vivace persistante (toujours verte, même en hiver) fait en effet partie de la famille des Restionacées, une famille de plante dont beaucoup ressemble à des prêles, sans avoir aucun lien botanique avec celles-ci. Les Restionacées ont toujours un look insolite, très graphique et Elegia tectorum est peut-être la plus design d’entre toutes, du moins parmi les rares Restionacées qui résistent bien au froid. Elegia tectorum mérite bien son surnom de plante mikado, par ses tiges vertes portant des anneaux bruns (des gaines en réalité). La plante vieillit très bien et forme une touffe qui s’étale jusqu’à 50 cm de large, sans jamais dépasser 60 cm de hauteur.

Elegia tectorum, que pour la feuille

Et la fleur, me direz-vous ? Il n’y en a pas, ou du moins, très discrète, car les Restionacées fleurissent comme les joncs, plantes dont elles sont assez proches. De minuscules fleurs brunes, pollinisées par le vent, et qui ne s’offrent pas au ravissement du jardinier. Mais c’est normal, car celui-ci cherche de toute façon chez Elegia tectorum cette touche de design qu’il ne trouvera chez aucune autre plante.

Du graphisme et de l’élégance

Les tiges parfaites de la plante dessinent un jeu de lignes qui joue avec le vent, et s’adapte particulièrement bien aux espaces contemporains, aux massifs où l’on compose une scène épurée avec d’autres plantes au look similaire, comme les Nolina et les Dasylirion, par exemple. Elegia tectorum aime un sol frais mais résiste bien à la sécheresse, surtout si on la place  la mi-ombre. La plante résiste à -12°C et moins tant qu’elle n’est pas exposée aux courants d’air froids en hiver, et une fois qu’elle est bien installée. Les premières années, il est prudent d’entourer la plante d’un voile d’hivernage. A part cela et un nettoyage des vieilles feuilles tous les deux ans, elle ne demande absolument aucun entretien. De ce côté-là aussi, c’est épuré et design !

Comment cultiver Elegia tectorum, la plante mikado

Taille adulte
1 m au maximum se cantonne souvent à 80 cm de haut pour autant de large

Exposition
Soleil ou mi-ombre mais ne supporte pas l’ombre complète.

Sol
Riche et frais, pas trop calcaire. Supporte un peu de sécheresse une fois installée.

Plantation
Toute l’année en climat doux ou océanique, avril à septembre ailleurs.

Adore…
Les sols bien drainés et une faible concurrence à proximité. Pas facile à faire dépérir une fois installé.

Déteste…
L’ombre dense de l’arbuste persistant qui le plonge dans la pénombre. On a testé pour vous et on déconseille…

Le truc pour le réussir
Apportez un paillis d’écorce de pin au pied. Nettoyez les vieilles feuilles une fois par an ou une année sur deux.

Espacement
1 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer