Brahea nitida – Brahea calcarea

Brahea nitida – Brahea calcarea

Osez la rareté et la lenteur avec Brahea nitida, alias Brahea calcarea. Un beau palmier sans épines, mais pour les jardiniers patients.

16.00

Poids 1.5 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Brahea nitida, alias Brahea calcarea, fait partie de notre Série Très très Limitée. C’est un palmier de collection, intéressant parmi ce genre plein de surprises qu’est celui des Brahea.

Pétiole lisse et feuille bien verte pour Brahea nitida / Brahea calcarea

Ce palmier, au moins lorsqu’il est jeune, forme des palmes rappelant d’autres brahéas, comme Brahea edulis : des feuilles en éventail, d’un vert vif. Elles sont très arrondies et méritent bien le nom de nitida qu’on donnait à l’espèce, nitida signifiant « brillant » (dans le sens de luisant, pas d’intelligent, encore que ce palmier n’a rien de bête). En vieillissant, Brahea calcarea est un peu moins brillant et a un faux air de Trachycarpus princeps. Un défaut ? Oh que oui : il pousse lentement. Comme beaucoup de plantes que nous produisons. (soupir.)

 

Résistance au froid de Brahea nitida / Brahea calcarea

On ne va pas vous faire un dessin : ce palmier n’est pas super rustique. Pour un jeune plant, comptez -5 °C à – 6°C pour être en sécurité. À partir de – 7°C ça commence à se gâter et à -10 °C, la place devient libre pour une autre plante au printemps. Lorsque le palmier est plus vieux, sa résistance au froid s’améliore. Mais si vous êtes en train de lire ces lignes, vous savez probablement déjà tout cela…

Donc, en résumé, ce qui vous est proposé ici, ce sont de jeunes plants de Brahea calcarea, à pouponner quelques années en pot (disons deux à trois ans) et à planter lorsque la base du stipe se sera un peu épaissie (nous dirions 5 cm de diamètre). C’est un palmier qui fait une parfaite plante en pot pendant tout ce temps-là et même en intérieur (gare aux cochenilles quand même, elles adorent tous les palmiers).

Si vous n’avez pas la place ou pas l’envie de passer par la culture en pot, alors il vous faudra bien protéger la plante pendant les premières années : un paillis abondant mais aéré au pied, du voile d’hivernage épais par dessus et s’il le faut, une couverture le temps du coup de froid (oui, un vieux bout de moquette suffit amplement, le palmier peut rester là-dessous pendant 15 jours).

 

 

bandeau_separateur

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer