Comment fertiliser un palmier ? - Palmiers et Compagnie

Le palmier est une plante vorace, comme le bambou et bien d’autres plantes exotiques. Comment le nourrir ? Tout simplement : suivez le guide !

Apport d’engrais organique à un palmier-chanvre (Trachycarpus). Image:iconojardin.fr

Les grosses racines du palmier ont plusieurs particularités. L’une des moins évidentes est leur faible efficacité à capter les éléments nutritifs du sol. A la différence des racines de bien d’autres plantes, celles des palmiers ont une surface de contact assez réduite avec le sol. La terre doit être riche en éléments nutritifs pour que le palmier trouve ce dont il a besoin et ne soit pas limité à ce niveau-là. Un apport d’engrais est donc souvent indispensable.

 

Faut-il de l’engrais pour un palmier ?

Si la terre est naturellement très riche et qu’en plus, elle offre un peu de fraîcheur (c’est-à-dire d’humidité résiduelle en été), alors le palmier n’aura pas besoin d’engrais pour survivre. A la palmeraie de Montauban, où nos sujets restent en pleine terre, nous n’apportons pas d’engrais. L’engrais à apporter à un palmier se justifie lorsqu’il est cultivé dans une terre qui n’est pas très riche et bien sûr en pot. La façon de nourrir un palmier peut prendre de très nombreuses formes.

L’engrais minéral, ou engrais chimique, est d’origine artificielle. Il ne faut pas le surdoser.
Quel engrais pour un palmier ?

Les palmiers consomment surtout de l’azote (N), que l’on trouve dans les engrais pour gazon, les purins végétaux, les engrais d’origine animale comme la corne broyée. C’est un élément facile à apporter au palmier, mais très soluble et qui peut faire des dégâts si on le surdose. Mais les palmiers ne se nourrissent pas que d’azote. Ils aiment aussi la potasse (K) et quantité d’oligo-éléments tels que le soufre, le fer, etc. Un bon engrais pour palmier contiendra tout cela.

L’engrais organique agit plus lentement qu’un engrais chimique et représente un moindre degré de surdosage.
Choisir un bon engrais pour un palmier

Le meilleur engrais pour un palmier est sans doute un engrais organique, qui stimule la vie du sol, évite les risques de surdosage et en plus, limite les risques de pollution par fuite d’engrais dans le milieu naturel (via les rivières et les nappes phréatiques). La corne broyée torréfiée, par exemple, est un bon engrais. Apportez-en l’équivalent d’une bonne poignée, à épandre à la volée à l’aplomb des palmes. Griffez légèrement le sol pour bien faire entrer l’engrais en contact avec la terre.

 

Un engrais vegan ? Oui, mais…

Si vous êtes opposé à l’emploi d’engrais d’origine animale, alors il faudra vous tourner vers les engrais d’origine végétale comme les purins végétaux. Leur utilisation n’est pas facile sur le palmier car il faut en apporter souvent (tous les 15 jours). Versez-le au pied du palmier, sur un sol humidifié la veille, et en veillant à diluer le purin en question, au 5ème (4 volumes d’eau pour un de purin végétal).

Les palmiers sont de grands consommateurs d’engrais. ils réagissent mieux aux engrais minéraux qu’aux engrais organiques.
Les engrais minéraux, bons pour les palmiers

En regard, les engrais minéraux à libération lente (engrais enrobés, engrais en billes, etc.) sont les plus adaptés. Les pastilles d’engrais prêtes à l’emploi sont idéales. Une pastille pour 1 m de stipe (le tronc), en mars-avril, et le tour est joué pour l’année entière ! Enfin, il existe quelques formulations nommées « engrais palmier » mais vous pouvez très bien faire pousser votre palmier sans y recourir. Les engrais pour agrumes, par exemple, leur conviennent très bien.