Palmier de Guadalupe – Brahea edulis

Un palmier qui n’a rien à voir avec la Guadeloupe, mais tout pour plaire dans de nombreux jardins chez nous. il fait en effet partie des espèces plus résistantes au froid que l’on pense, et le vert vif de ses palmes plissées en font un vrai spectacle. En savoir plus.

Intérêt :

feuillage exotique,feuillage graphique

Taille de la plante expédiée :

plants de 5 ans et plus : rosette de 5 feuilles environ en pot de 5 l

Type de plante :

arbuste à feuilles persistantes

20.00

En stock

Intéressante espèce par sa rusticité, le palmier de Guadalupe, Brahea edulis, fait partie des palmiers injustement méconnu. On lui prête une résistance allant jusqu’à-12°C et moins, ce que est sans doute sous-estimé.

Brahea edulis, la palme du vert

Ce palmier, reconnaissable à ses palmes d’un vert vif lumineux, est réputé le plus rustique du genre Brahea. Or Brahea armata, le palmier bleu, a de notre expérience montré plus de résistance que les Butia. On peut donc s’attendre à ce qu’un Brahea edulis endure -15° sans dégât fatal, une fois bien installé et en bonne santé bien sûr. Du côté esthétique, Brahea edulis se repère à ses palmes plissées qui le feraient presque passer pour un Sabal, à la couleur près. Il pousse relativement lentement mais forme un stipe s’élevant de façon régulière, perdant vite ses restes de pétioles pour montrer une écorce grise et striée. Ses fruits sont comestibles mais il faudra être un peu patient pour les déguster.

Ce n’est pas le palmier auxquels penseront en premier les jardiniers néophytes, mais c’est assurément une valeur à découvrir, doublée d’une bonne idée de cadeau pour un amateur. Vous êtes prêt ?

Comment cultiver Brahea edulis, le palmier de Guadalupe

Taille adulte
5 m et plus, mais reste longtemps avec un stipe court

Exposition
Plein soleil.

Sol
Tout sol, riche et frais

Plantation
Mai à septembre en pleine terre, toute l’année en pot (et hivernage sous abri dans ce cas)

Adore…
Les situations très abritées mais pas confinées, et les sols très riches, comme les terres maraîchères

Déteste…
les climats continentaux rudes, où il souffre vite au niveau du feuillage

Le truc pour le réussir
Abritez le plant durant les premiers hivers. Faites tomber la neige qui s’accumule sur les feuilles et soutenez sa croissance vigoureuse par un arrosage en été.

Espacement
2 m

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer