Palmetto bleu – Sabal uresana

Un joli petit palmier rustique, à croissance très lente mais  d’un bleu-vert unique. L’origine montagnarde des sujets très bleus vous garantit une rusticité optimale pour cette espèce. En savoir plus.

Intérêt :

couleur bleutée,feuillage exotique

Taille de la plante expédiée :

sujet de 40 à 50 cm de haut (12 ans et plus !)

Type de plante :

arbuste à feuilles persistantes

25.00

En stock

Sabal uresana, le palmetto bleu, est un palmier que l’on repère facilement par sa couleur.

Du bleu dans les palmes avec Sabal uresana

S’il n’est pas aussi bleu que d’autres palmiers, Sabal uresana offre tout de même de belles feuilles bleutées, peu découpées par rapport à d’autres palmettos (palmiers du genre Sabal). Il forme théoriquement un tronc avec le temps mais pousse vraiment très lentement. Considérez-le comme une plante vivace à feuillage décoratif, en le mêlant dans un massif où la couleur de ses feuilles enrichira le tableau.

Rusticité de Sabal uresana

Sabal uresana se distingue par une très bonne résistance au froid. En effet, il tient à -12°C au moins une fois bien installé, d’autant plus que nos plants correspondent à la forme de montagne. Celle-ci demande une fraîcheur constante au niveau du sol. Mais c’est le cas de toute plante de montagne… et de tous les sabals.

Peu d’ennuis mais de la patience pour Sabal uresana

Comme tous les Sabal, S. uresana n’aime guère le vent qui le maltraite. Malgré ces préférences, c’est un palmier très décoratif, qui ne vous encombrera pas de sitôt compte tenu de sa lenteur de croissance. Comptez sur 3 nouvelles palmes environ chaque année !

Comment cultiver Sabal uresana, le palmetto bleu

Taille adulte
3m, au bout d’un temps très, très long. reste longtemps à l’état de rosette acaule (sans tige).

Exposition
Plein soleil de préférence.

Sol
Tout sol, riche et profond.

Plantation
toute l’année en climat doux, mieux d’avril à septembre ailleurs.

Adore…
une terre limoneuse et grasse, où il forme une souche solide.

Déteste…
La culture en pot : nos sujets ont beau être rempotés régulièrement, ils ne se montrent pas à la hauteur de ce qu’on peut en attendre en pleine terre…

Le truc pour le réussir
placez-le au milieu de vivaces au feuillage exubérant, mais à une certaine distance pour ne pas le noyer dans l’ombre de ces feuillages.

Espacement
2 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer