Musa griersonii – bananier géant de l’Himalaya

Musa griersonii, un bananier de l’Himalaya, rare et encore peu connu. À découvrir, essayer et admirer, car c’est un très beau bananier ! En savoir plus.

Intérêt :

couleur insolite,feuillage exotique

Taille de la plante expédiée :

plant de 30 cm et plus

Type de plante :

vivace semi-persistante

20.00

En stock

Musa griersonii, le bananier géant de l’Himalaya, est un bananier un peu mystérieux. D’abord subrepticement découvert en Inde, il a été récemment redécouvert au Bhoutan. Ses feuilles sont teintées de pourpre au revers, comme le bananier du Sikkim, mais ses tiges sont davantage violettes, à maturité.

Musa griersonii, le bananier rare

Dans son aire d’origine, qui s’étend du nord de l’Inde au sud du Bhoutan, ce bananier  est rare. Ses populations sont connues jusqu’à 1500 m d’altitude et il semble qu’il ne descende pas en dessous de 700 m. Ce bananier montre des affinités avec Musa thomsonii (le bananier du Bhoutan) et Musa sikkimensis, le bananier du Sikkim. C’est très prometteur par rapport à sa résistance au froid, qui se situe sans doute aux alentours de -10°C, à plus ou moins 2°C. Mais les paris sont ouverts car ce bananier est encore si peu répandu en culture qu’on n’en sait pas grand-chose. Et comme parfois chez Palmiers et Compagnie, les plantes proposées demandent au jardinier un zeste d’expérimentation et une touche de curiosité…

À propos de nos Musa griersonii

Ils sont pour le moment issus de graines, en attendant que nos sujets assignés comme pieds-mères soient assez forts pour supporter des divisions. Une origine hybride (mais naturelle) n’est pas à exclure. Ceci étant dit, les bananiers himalayens sont en pleine exploration, avec des espèces nouvelles qui se décrivent chaque année. Il n’est pas étonnant que soient découvertes des populations insoupçonnées lorsque l’on constate que des espèces inconnues ont jusque là échappé à l’œil des botanistes. Musa griersonii a d’abord été collecté en Inde, en 1982 mais était considéré comme quasiment disparu jusqu’à récemment, lorsqu’il a été retrouvé plus au nord. Au Bhoutan, il est localement bien connu puisque ses feuilles servaient à confectionner des toitures. Il reste, pour l’instant, classé comme “espèce de préoccupation mineure” dans la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Un bananier qui n’a pas dit son dernier mot !

Comment cultiver Musa griersonii

Taille adulte
Sans doute 4 m et plus en situation à l’abri du gel.

Exposition
Soleil ou mi-ombre, l’idéal étant une situation de lisière

Sol
riche, fertile, frais ne profondeur. Un bon sol de bananier, quoi.

Plantation
Mai à juillet pour les jardiniers qui souhaitent le planter en pleine terre, toute l’année pour ceux qui le garderont en pot.

Adore…
l’eau bien sûr, comme tous les bananiers, mais cette espèce se montre nettement moins capricieuses que d’autres (comme le bananier du Sikkim, par exemple).

Déteste…
le terreau du commerce où il n’y a rien à manger et où il stagne; Il lui faut beaucoup d’engrais.

Le truc pour le réussir
Placez-le dans un grand pot où vous le garderez pendant quelques années avant de le planter en pleine terre (si telle est votre intention finale).

Espacement
2 m.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer