Musa acuminata ‘Dwarf Cavendish’ – bananier nain

Promo !

Musa acuminata ‘Dwarf Cavendish’ – bananier nain

Récoltez vos propres bananes avec Musa acuminata ‘Dwarf Cavendish’, un vrai bananier nain. Ne résiste pas au gel.

14.00

Poids 2.5 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Musa acuminata ‘Dwarf Cavendish’ est un vrai bananier qui produit des bananes, comestibles, et qui reste nain. Mais attention, il est fait pour être cultivé en pot, pas en pleine terre au jardin.

‘Dwarf Cavendish’, le bananier qui a la banane

À la différence des bananiers de jardin, Musa acuminata ‘Dwarf Cavendish’ fait partie des espèces du genre Musa qui produisent des bananes dessert, sucrées et dépourvues de pépin. C’est une variété que l’on peut rencontrer sous les Tropiques, dans les petits jardins. La banane de ‘Dwarf Cavendish’ est assez facile à reconnaître : elle est courte, sa section est triangulaire et elle paraît assez large par rapport aux bananes dessert classiques. Un régime de bananes comporte de 20 à 30 bananes, soit tout de même quelques kilos.

La plante en elle-même est déjà tout ce qu’il y a de plus décoratif, avec son feuillage de bananier parcourues de marques noires lorsqu’elle reçoit la pleine lumière.

Grand pot et de l’eau pour des bananes avec Dwarf Cavendish

Pour cueillir vos bananes à la maison, il vous faudra :

  1. De la lumière, et plutôt le plein soleil.
  2. Beaucoup d’eau mais sans soucoupe qui trempe.
  3. De l’engrais, tous les 15 jours.
  4. Un pot assez large (comptez au moins 20 l).
  5. Un peu de patience : la fructification prend au moins 2 ans.

Le cycle du bananier à bananes est le même que les bananiers de jardin : la tige (le stipe) doit d’abord grossir et accumuler des réserves. Lorsqu’il est prêt, il émet une inflorescence qui donnera des fleurs hermaphrodites lesquelles produiront les mains de bananes. Par la suite, l’inflorescence s’allonge ne formant des fleurs mâles. ‘Dwarf Cavendish’ possédant des fleurs hermaphrodites, elles sont fertiles. Éventuellement, il faudra passer un coup de pinceau sur les fleurs chaque jour pour aider le sort. Car si la plante est en intérieur, elle ne sera pas beaucoup visitée par les insectes butineurs. Or la banane a besoin que le pollen des fleurs mâles aille sur les fleurs femelles. Le régime se développe en quelques mois.

À maturité complète, le stipe ayant porté les bananes dépérit mais des rejets se forment au pied en même temps, si bien que vous ne verrez jamais un pied de bananier avec un seul stipe qui donne des bananes. Autrement dit, méfiez-vous des photomontages bien trop beaux pour être vrais !

Dwarf Cavendish, pas pour le froid

Le bananier nain Dwarf Cavendish aime la chaleur des intérieurs et supporte jusqu’à 1°C en hiver. La moindre gelée grille le feuillage, ce qui retardera la mise à fruit. Et en dessous de -5°C, la plante trépasse. Gardez-le donc à l’abri en hiver ! Ce peut être une véranda ou une serre, ou encore un intérieur lumineux, près d’une baie vitrée…

Note : nous conservons nos bananiers au frais en hiver. Comme pour toutes les variétés, nous les mettons en repos en hiver et au cours de ces mois de repos (novembre à mars inclus), la plante que vous recevrez pourra être en sommeil. Car c’est la chaleur et la lumière qui la sortiront de sa torpeur…

 

 

bandeau_separateur

Comment cultiver Musa acuminata ‘Dwarf Cavendish’, le bananier nain

Taille adulte : pas plus de 1,80 m, compatible donc avec nos intérieurs !

Exposition : lumineux, possible avec soleil direct sauf au plus chaud en été.

Sol : riche, très riche même. Et pas trop sec.

Plantation : possible toute l’année en intérieur.

Adore… les apports d’eau, et une situation à l’abri des courants d’air.

Déteste… les jardiniers impatiens, ou qui laissent tremper la motte dans l’eau, ainsi que les intérieurs trop sombre.

Le truc pour le réussir : placez-le dans un pot assez spacieux (20 l au moins), plus haut que large. Arrosez-le chaque semaine et apportez-lui un engrais deux fois par mois. Lorsque l’inflorescence se forme, soyez aux petits soins. Évitez-lui les courants d’air et la proximité des radiateurs.

Espacement : 1,50 m.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer