Main de Bouddha – Citrus medica var sarcodactylis

Main de Bouddha – Citrus medica var sarcodactylis

A vous le délice du cédrat au look insolite grâce à la main de Bouddha (Citrus medica var sarcodactylis), un agrume spectaculaire et facile !

20.00

Poids 3 kg
Résistance au froid

Intérêt

, ,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

La main de Bouddha, Citrus medica var sarcodactylis, est un agrume fabuleux, tant pour la déco que pour la cuisine. Et en plus, il est facile à cultiver et à faire fructifier ! Un des agrumes à ne pas manquer, avec le combava.

La main de Bouddha, les doigts dans le plat

Cultivé depuis plusieurs milliers d’année, la main de Bouddha est un agrume à part. Son fruit est bizarre mais il n’est pas que décoratif, il est surtout délicieux ! Les « doigts » du fruit correspondent en réalité à des quartiers, comme ceux de l’orange ou de la mandarine, qui se développent chacun de leur côté plutôt que de rester accolés comme dans un agrume classique. Ces doigts ne contiennent aucune pulpe, juste de l’écorce, blanche. Mais c’est surtout la peau, jaune et plus irrégulière encore que celle d’une orange, que l’on consomme. Cette partie, que l’on nomme « flavedo » de façon savante, est bourrée d’huiles essentielles fruitées et douces.

Vous pouvez croquer un doigt de main de Bouddha : ce n’est pas amer, mais un peu coriace. C’est donc râpé ou coupé en fines tranches que l’on emploie cet agrume. Dans les sauces, les desserts ou confit, infusé dans un sirop ou de l’alcool, on peut en faire des tas de choses. Nous l’aimons bien tranché en tranches très fines, enduit de sucre glace et congelé : il suffit d’en placer une tranche sur quelques boules de glace au moment de servir et voilà un dessert surprise instantané !

Un agrume productif et facile

La main de bouddha, en bon cédrat, est un agrume qui reste assez petit. Un plant de 70 cm de haut et de large peut porter jusqu’à une dizaine de fruits. Pour cela, il faudra l’arroser souvent et lui apporter de l’engrais chaque semaine, de la floraison (en avril) jusqu’à la formation complète des fruits (en novembre). La main de Bouddha fleurit une première fois, forme quelques fruits et selon les forces de la plante, refleurit en août pour une seconde récolte. Le plant régule de lui-même la quantité de fruits qu’il peut porter. S’il n’en garde qu’un ou deux, c’est parce qu’il n’avait pas la force d’en porter plus. Il est plein de sagesse, cet agrume !

Les fragilités de la main de bouddha

Aussi facile à cultiver qu’un citron, sinon plus, la main de bouddha a toutefois quelques petits défauts. Ce n’est pas grand-chose mais on se doit de tout vous dire. D’abord, si le fruit est joli, le port de la plante est assez désordonné. Comptez 5 à 6 ans pour arriver à former un buisson à la forme régulière. Ceci dit, n’attendez pas de la main de bouddha qu’elle vous donne un buisson bien arrondi comme on peut l’obtenir avec certains citrons. n’hésitez pas à le tailler en fin d’hiver, c’est encore plus simple.

Autre point faible : sa sensibilité au froid : ne le laissez pas traîner dehors s’il menace de geler; D’abord le fruit ne le supporterait pas et la plante a besoin d’au moins 5°C (elle tient jusqu’à -3°C mais de façon vraiment très ponctuelle). Et les escargots qui ont l’occasion de grimper dessus aiment trouer les jeunes feuilles. Tenez-les à distance…

 

Attention : nos agrumes sont produits sans usage de pesticides de synthèse et en ayant recours le plus possible à la lutte biologique. Cela veut dire que nos plants ne sont pas gavés de produits de synthèse qui stériliserait toute vie dessous et un aleurode ou une cochenille en font partie. De toute façon, il est nécessaire d’exposer les agrumes, quels qu’ils soient, aux intempéries en été afin de réguler les ravageurs…

 

 

bandeau_separateur

 

Comment cultiver la main de Bouddha, Citrus medica var sarcodactylis

 

Taille adulte : peut atteindre 2 m dans les régions de ‘oranger, mais souvent pas plus de 1 m en pot. Aussi large que haut.

Exposition : mi-ombre, plein soleil au nord de la Loire.

Sol : comme pour tout agrume : un terreau adapté comportant une petite part de terre de jardin mais qui reste très drainant.

Plantation : toute l’année en pot (et hors gel en hiver).

Adore… les arrosages et les engrais.

Déteste… les cochenilles farineuses qui aiment se loger dans les replis des fruits, où les insectes piqueurs sont abrités des ravageurs naturels. Craint aussi la fumagine liée aux déjections de ces mêmes cochenilles ainsi que des aleurodes.

Le truc pour le réussir : laissez le plant dehors de la mi-avril à la mi-octobre, exposé aux intempéries. Et suivez nos conseils en matière d’entretien des agrumes !

Espacement : 2,50 m.

 

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer