Chamaedorea pochutlensis

Chamaedorea pochutlensis

Combinez bambou, fougère et palmier avec Chamaedorea pochutlensis. Un très joli petit palmier trois-en-un, mais frileux.

 

16.00

Poids 1.6 kg
Résistance au froid

Intérêt

,

Taille de la plante expédiée

Type de plante

En stock

En stock

Chamaedorea pochutlensis est un proche cousin de Chamaedorea microspadix. Ses tiges sont plus élancées, pouvant atteindre 5 m dans a nature (pas plus de 2 à 3 m chez nous). Ses feuilles, composées de la même façon, ont des folioles plus fines au début. Chamaedorea pochutlensis  a des feuilles plus grandes que Chamaedorea microspadix puisqu’elles peuvent atteindre 1 m de long (pas plus de 50 à 60 cm pour le second). Beaucoup de petites différences séparent ces deux palmiers, qui appartiennent au petit groupe des Chamaedorea à feuilles composées et poussant en touffe (caespiteux).

 

Au XIXème siècle et jusqu’à la seconde guerre mondiale, c’est un autre palmier que l’on cultivait sous le nom de Chamaedorea  karwinskyana alors qu’aujourd’hui, ce nom (Chamaedorea  karwinskyana) est un simple synonyme de Chamaedorea pochutlensis. Il y a aussi confusion entre Chamaedorea pochutlensis  et d’autres Chamaedorea du même groupe comme Chamaedorea  costaricana voire Chamaedorea  siefritzii, pourtant très différent. Son nom vient de la localité de Pochutla, dans l’état d’Oaxaca au Mexique.

Résistance au froid de Chamaedorea pochutlensis

Le palmier bambou de Pochutla ne fait pas partie des palmiers les plus résistants au froid car c’est un semi-tropical. Il est un peu plus sensible que Chamaedorea microspadix et souffre durement, si pas fatalement, en dessous de -5°C. Les feuilles ont grillées dès -3°C. Nous en avons fait passer à -5°C mais sous une quadruple épaisseur de voile d’hivernage et sous tunnel non chauffé, donc sans aucun courant d’air.

En patio ou dans une enceinte très peu chauffée, il sera au mieux. Attention, en bon Chamaedorea, c’est un palmier d’ombre !

Vous aimerez peut-être aussi…